Dimanche, à Paris, l’église Saint Sulpice a été la proie des flammes. Pompiers et policiers sont arrivés rapidement sur les lieux mais la question qui est sur toutes les lèvres est de savoir s’il s’agit d’un incendie accidentel ou criminel ?

Sur les réseaux sociaux, beaucoup y voient un acte d’antichristianisme au lendemain d’une journée où les black blocs ont sévi dans la capitale. Une enquête est en cours.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

4 commentaires

  1. Connaissons nous beaucoup de gens qui ont des bombes incendiaires ??et la comme aux blak machins ,je ne pense pas aux coktails molotov ,trop rudimentaires ,

    • Alexandre Sanguedolce says:

      Molotov, un nom bien connu de ces buveurs de cocktails rouges et qui a signé un pacte avec le diable.

  2. Alexandre Sanguedolce says:

    Silence total de la part des merdias, imaginez si une mosquée ou une synagogue avait brûlé, on aurait reparlé des années sombres de notre histoire, de la Nuit de cristal. …
    Les satanistes ne se cachent plus et bénéficient de l’immunité républicaine. Le Sacré Coeur est aussi dans leur collimateur.