RALLY BY SEX WORKERS AND TRANSEXUALS IN BOMBAY.

Inde – Un demi-million d’individus transgenres auraient été recensés en Inde à l’occasion des dernières élections générales, scrutin pendant lequel ils pouvaient se faire inscrire dans la catégorie « troisième genre ».

Ces chiffres sont ceux avancés par les organisations indiennes de transgenres et relayés par les médias locaux : près de 490 000 Indiens demanderaient d’être classés « troisième genre ». Une belle opération de propagande pour les tenants du nouvel ordre sexuel mondial qui, parallèlement, manipulent l’opinion publique par des montages comme la victoire de Conchita Wurst à l’Eurovision.

inde-transgenre-mpi

Dans le cas indien, il est plus que troublant de lire les déclarations de Kalki Subramaniam, militante des droits des transgenres et fondatrice de la Fondation Sahodari : « Nous avons d’abord été extrêmement déçus parce que pendant le processus d’inscription des électeurs, seulement 28.341 personnes se sont inscrites comme appartenant au troisième sexe. Mais la compilation officielle du gouvernement révèle au final que près de 500.000 Indiens s’auto-identifient comme relevant du troisième genre« .

C’est donc bien par une étrange manœuvre du gouvernement indien lui-même que les chiffres ont été artificiellement gonflés. Pour quelle raison ? L’une des hypothèses avancées : un arrangement dans le cadre des diktats onusiens.

_______________

Livre conseillé : Théorie du genre

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :