Et un de plus : un autre pays prévient qu’il ne ratifiera pas le 10 et 11 décembre prochains le Pacte Mondial sur les Migrations. Le vice-premier italien, Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, l’affirme :

« L’Italie n’ira pas à Marrakech et ne signera rien » tant que le parlement italien ne s’est pas prononcé.

Matteo Salvini a pris tout le monde de court en faisant cette annonce à la Chambre des Députés. Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a confirmé cette décision :

« Le Pacte Mondial sur les migrations est un document qui traite de sujets et de questions ressentis avec méfiance par les citoyens. Aussi, nous retenons opportun de porter le débat au parlement et de ne faire les choix définitifs qu’à l’issue de ces discussions, ainsi que le fait la Suisse. Le gouvernement ne participera pas à la conférence de Marrakech, en se réservant le droit d’adhérer ou non au document seulement quand le parlement se sera prononcé. »

De nombreux autres pays ont pareillement averti qu’ils ne signeront pas cet accord voulu par l’ONU et qui avance un principe contestable et d’ailleurs contesté : que l’émigration est un droit sans distinction entre réfugié politique et migrant économique. Et qui a un objectif précis : mettre en place un gouvernement global sur le thème des migrations, ce qui déposséderait encore plus les nations d’une souveraineté déjà bien entamée.

Les pays du Groupe de Visegrad et de l’aire balkanique, l’Australie, les États-Unis, Israël et le Brésil ont déjà annoncé qu’ils n’adhéreront pas au pacte. D’autres demandent le temps de la réflexion et du débat parlementaire.

En résumé, ce pacte onusien qui interdirait dans la pratique aux nations les actions politiques visant à freiner l’immigration et à protéger leurs frontières est loin de faire l’unanimité au sein des pays européens et occidentaux.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :