Samedi 15 novembre, Nicolas Sarkozy était le grand intervenant du meeting organisé par le collectif « Sens Commun », antenne de la Manif pour Tous au sein de l’UMP.

Abordant la question de la loi Taubira, Nicolas Sarkozy assure qu’il faut « la réécrire de fond en comble ». Dans le public, la réplique fuse. « Abrogation ! Abrogation ! », scandent les militants. Et Sarkozy de s’adapter à son public du jour avec un aplomb d’arracheur de dents. « L’abrogation, si vous voulez… Cela ne coûte pas cher… », déclare l’ancien président. Comment faut-il comprendre cette petite phrase ? Faut-il en déduire qu’une promesse politique ne coûte pas cher ?

Car le même Sarkozy a ensuite encore déclaré : « Je veux un mariage pour les homosexuels et un mariage pour les hétérosexuels qui tiennent compte de la différence, parce que ce n’est pas la même chose ».

On pourrait résumer la pensée de Sarkozy plus simplement : « Je veux être Président et pour y arriver, je veux bien vous dire tout ce que vous voulez entendre… »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :