timbres-onu-lgbt

Un duo homosexuel homme et un autre de femmes s’embrassant, un autre duo, également homosexuel, avec un petit enfant, un papillon représentant un transsexuel … tels sont les timbres par lesquels l’ONU réclame l’amélioration des droits des homosexuels et transgenres (LGBT).

La présentation officielle a été faite dans la salle de l’Assemblée générale du siège de l’ONU à New York. L’événement a réuni une chorale gay, qui a chanté “Seasons of Love” de la comédie musicale de Broadway, ainsi que d’autres chansons d’amour populaires. Le présentateur était un correspondant de Reuters à l’ONU.

Qui m’aurait dit, à l’ère numérique, qu’ils seraient aussi enthousiasmés par des timbres ?», a-t-il dit, encourageant l’achat de ces timbres pour «passer le mot». Un représentant du secrétaire général de l’organisation internationale a exhorté tout le monde à «changer les stéréotypes et les attitudes” à propos des LGBT.

Le Qatar et l’Egypte ont déposé une plainte transmise à Ban Ki-Moon, demandant d’empêcher l’émission de ces timbres et d’annuler cet évènement parce qu ‘«aucun traité de l’ONU ne comprend les «droits des LGBT» ou ne promeut le comportement homosexuel” .

La controverse au sujet de tout ce qui concerne le monde LGBT n’est pas nouvelle. En 2012, le Secrétaire général des Nations Unies avait lancé une campagne sans avoir reçu l’appui de tous les membres de l’Organisation des Nations Unies. L’ambassadeur du Nigeria auprès de l’ONU, Usman Sarki, était l’un de ceux qui s’y était montré opposé et avait protesté devant Ban Ki-moon. “Nous sommes affligés et inquiets que les Nations Unies aient adopté une attitude militante sur une question qui ne jouit pas de consensus.”

Sarki accusait l’ONU d’agir contre l’avis de la majorité des populations et d’essayer d’imposer un certain mode de vie. “Ce qui est clair pour beaucoup c’est que l’ONU a décidé de se positionner avec une minorité d’Etats membres et de promoteurs de cet états de vie, en ignorant les souhaits et les préoccupations de la majorité de ses Etats membres et des populations qu’ils représentent ». L’ambassadeur nigérian avait demandé à l’ONU de se consacrer à des questions plus importantes. “Nous demandons à l’ONU de se limiter strictement à promouvoir les questions qui sont bénéfiques à l’humanité plutôt que de se prêter à promouvoir un comportement aberrant sous prétexte de promouvoir les droits humains.”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :