L’Union européenne a débloqué 250 millions d’aide non remboursable à l’Ukraine destinés à soutenir les nouvelles autorités de ce pays et à encourager les réformes, a annoncé vendredi la représentation de l’UE à Kiev.

« L’UE a débloqué 250 millions d’euros d’aide non remboursable à l’Ukraine. Il s’agit de la première tranche prévue par le contrat d’appui à la consolidation de l’Etat (355 millions d’euros) et signé le 13 mai par Kiev et Bruxelles. Selon l’UE, le versement de cette tranche est devenu possible suite à la réalisation par l’Ukraine « de quatre conditions de base (politique d’Etat, stabilité macroéconomique, gestion des finances publiques et transparence budgétaire) »,a indiqué la représentation de l’UE dans un communiqué.

La deuxième tranche de 105 millions d’euros au maximum serait envisageable au deuxième trimestre de 2015 en fonction des progrès enregistrés par Kiev en matière de lutte contre la corruption, d’accès à l’information, de réforme de la fonction publique, de gestion des finances publiques, de réforme constitutionnelle et de législation électorale.

Le plan d’aide est bien plus vaste s’élevant au total à quelques 11 milliards d’euros. L’UE avait déjà versé 100 millions d’euros à l’Ukraine mi-mai. Le programme d’aide de la Commission comprend notamment 1,6 milliard d’euros de prêts dans le cadre de l’aide macroéconomique, 1,4 milliard de dons et 3 milliards provenant de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :