katharine-von-schnurbein-antisemitisme

Il ne vous viendrait pas à l’idée d’imaginer que l’Union européenne nomme une coordinatrice de l’UE pour la lutte contre l’antichristianisme. Par contre, en décembre 2015, l’Union européenne a embauché Katharina von Schnurbein en tant que coordinatrice de l’UE pour la lutte contre l’antisémitisme.

Et, après s’être mise au travail durant quelques mois, Katharina von Schnurbein a voulu communiquer aux autorités de l’Union européenne et à celles d’Israël ainsi qu’aux médias israéliens une nouvelle très rassurante :

« Nous ne voyons pas de violences antisémites commises par les réfugiés pour le moment, Dieu merci. »

La coordinatrice de l’UE pour la lutte contre l’antisémitisme a tout de même émis quelques recommandations à propos des “réfugiés” : « (…) nous devons adopter une approche proactive pour leur transmettre nos valeurs, de l’état de droit à la démocratie, en passant par l’égalité entre hommes et femmes, et aussi une tolérance zéro à l’antisémitisme. »

Les autorités de l’Union européennes peuvent donc pousser un ouf de soulagement. Les “réfugiés” ne causent pas un regain d’antisémitisme, il faut simplement envisager un cours pour leur rappeler qu’en Europe, c’est “tolérance zéro à l’antisémitisme”, histoire de lever le moindre doute.

Les liens entre l’afflux de “réfugiés” et l’augmentation des violences antichrétiennes ainsi que l’augmentation des viols et agressions sexuelles n’ont par contre fait l’objet d’aucune étude commandée par l’Union européenne. Chacun ses soucis. 

Au fait, si Katharina von Schnurbein est grassement payée par l’Union européenne, elle semble surtout travailler pour Israël.

Katharina von Schnurbein à une réunion de l'European Coalition for Israël
Katharina von Schnurbein à une réunion de l’European Coalition for Israël

Katharina von Schnurbein est très présente aux activités de l’European Coalition for Israel, un lobby pro-israélien actif au Parlement européen

L'European Coalition for Israël au Parlement européen avec Katharina von Schnurbein à la tribune
L’European Coalition for Israël au Parlement européen avec Katharina von Schnurbein à la tribune
Katharina von Schnurbein avec Arsen Ostrovsky, directeur de recherche de l'Israeli Jewish Congress dont le logo apparaît en arrière-fond
Katharina von Schnurbein avec Arsen Ostrovsky, directeur de recherche de l’Israeli Jewish Congress dont le logo apparaît en arrière-fond

Katharina von Schnurbein entretient également de façon officielle des liens avec le Congrès juif israélien (Israeli Jewish Congress) dont l’un des objectifs est de “promouvoir et renforcer le caractère juif d’Israël“, ainsi qu’avec le Congrès Juif Mondial et l’Israel Council on Foreign Affairs (ICFR) fondé en 1989 par David Kimche, ancien sous-directeur du Mossad.  

Invitation pour une activité du Congrès Juif Mondial avec Katharina von Schnurbein
Invitation pour une activité à Jérusalem du Congrès Juif Mondial et de l’Israel Council on Foreign Relations avec Katharina von Schnurbein

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :