Sanctoral 

De la férie : messe du XIV° dimanche après la Pentecôte

Saint Cloud, Prince, Moine et Prêtre

Clodoald, plus connu sous le nom de Cloud, était le fils du roi Clodomir et petit-fils de Clovis et de sainte Clotilde. Après la mort de son père, ses oncles, Childebert et Clotaire, firent demander à leur mère Clotilde, de leur envoyer les enfants de Clodomir pour les proclamer successeurs de leur père. La sainte veuve revêtit Cloud, qui n’avait que deux ans, et ses deux frères de leurs plus beaux habits et les envoya avec confiance, ne se doutant pas que ses petits-enfants allaient être égorgés sans pitié par ses propres fils. Cloud fut sauvé du massacre et put échapper à toutes les recherches de ses oncles. Le jeune prince grandit en paix dans un monastère, et, trouvant toute sa joie au service de Dieu, il préféra la tonsure à la couronne. Il choisit plus tard, pour y finir ses jours, le monastère d’Agaune, dont les neufs cents religieux partagés en neuf choeurs, se succédaient tour à tour devant l’autel et chantaient l’office sans interruption, le jour et la nuit. Dieu ne voulut pas laisser longtemps ce trésor enfoui, car il accompagna les vertus du prince du don des miracles. Un jour qu’il se promenait aux environs de sa cellule, un mendiant à moitié nu se présente à lui, implorant sa charité. Le prince, devenu moine, n’avait rien; les pauvres vêtements qu’il portait étaient les seuls objets qu’il eût à sa disposition; il ne voulut pas cependant rebuter un membre du Sauveur Jésus, et, se dépouillant de son manteau, il en revêtit le mendiant. Le soir, celui-ci reçut l’hospitalité dans une chaumière voisine, et, pendant qu’il dormait, ô prodige! Le vêtement qu’il avait reçu rayonnait d’un éclat plus merveilleux que les brillants habits des princes. Cloud fut ordonné prêtre malgré les protestations de son humilité, et fut le premier des princes de France qui gravit les degrés de l’autel. C’est à Paris qu’avait eu lieu l’ordination; il obtint du roi Childebert, son oncle, une propriété voisine de la capitale pour y finir ses jours dans la solitude. Dès qu’on sut le lieu de la retraite du serviteur de Dieu, on y accourut de toutes parts pour se mettre sous sa direction; quelques cellules furent d’abord bâties, bientôt un monastère devint nécessaire; Cloud y vécut sept ans au milieu de ses frères, leur donnant l’exemple de toutes les vertus. Les vertus de saint Cloud avait attiré vers lui de nombreux disciples; ses miracles firent accourir des foules immenses à son tombeau, autour duquel se forma la ville de Saint-Cloud. La piété naïve de nos pères a porté les cloutiers à le choisir pour patron.

Martyrologe

A Troyes, en Gaule, saint Némoir diacre et ses compagnons, martyrs, massacrés par ordre d’Attila, roi des Huns.

A Nicomédie, l’anniversaire du bienheureux Jean martyr. Voyant affichés sur la place publique les édits cruels portés contre les chrétiens, dans son zèle pour la foi, il y porta la main, les arracha et les mit en pièces. Le fait fut rapporté aux empereurs Dioclétien et Maximien, alors à Nicomédie; ils ordonnèrent aussitôt d’Infliger à Jean tous les genres de tourments, et cet homme généreux les supporta avec une telle tranquillité d’esprit et de visage qu’on ne vit pas même en lui une marque de tristesse.

A Césarée de Cappadoce, saint Eupsyque martyr. Sous l’empereur Adrien, il fut accusé d’être chrétien et jeté en prison; peu de temps après il en sortit, vendit aussitôt son patrimoine, en donna le prix, partie aux pauvres, partie à ses accusateurs, comme pour les payer d’un bienfait. Arrêté de nouveau, et refusant de sacrifier aux idoles, il fut très cruellement déchiré sur tout le corps, percé d’un coup d’épée, et consomma ainsi son martyre sous le juge Saprice.

A Pompéiopolis, en Cilicie, saint Sozont, martyr. Sous l’empereur Maximien, il fut jeté dans les flammes et y rendit l’esprit.

A Aquilée, saint Anastase martyr. A Alésia, au territoire d’Autun, sainte Reine, vierge et martyre. Sous le proconsul Olybrius, elle éprouva les rigueurs de la prison, du chevalet et des torches enflammées; condamnée ensuite à la peine capitale, elle alla rejoindre l’époux.

A Orléans en Gaule, la mise au tombeau de saint Euverte évêque. Il fut d’abord sous-diacre de l’église de Rome; plus tard une colombe fit connaître miraculeusement qu’il était appelé à gouverner l’église d’Orléans.

En Gaule, saint Augustal, évêque et confesseur.

A Capoue, saint Pamphile évêque.

Au territoire de Paris, saint Cloud, prêtre et confesseur.

L’email a bien été copié

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :