Crise des gilets jaunes oblige, Macron fait son show auprès des maires de France. Après les élus de Normandie, il était, ce vendredi 18 janvier, devant 600 maires d’Occitanie, à Souillac, dans le Lot, pour redorer son blason.

René Revol, maire de Grabels (Hérault), qui avait fait le déplacement, dénonce “un moyen de faire campagne en utilisant les moyens de l’Etat » et parle d’une « véritable mascarade ».

Il s’interroge sur la notion de « débat » promue par le président de la République : le président Macron avait annoncé que ce serait un “débat sans filtre”, or il n’y a eu que des filtres”, a déploré l’élu dans une vidéo mise en ligne sur un blog.

“Aucun citoyen présent, des barrages à plus de 10 kilomètres, des contrôles d’identité dans tous les sens… […] Qui présidait le débat ? Un ministre [Sébastien Lecornu, ndlr]. […] Qui choisissait les intervenants par département ? Les préfets du département. Vous imaginez un débat présidé par un ministre avec les préfets qui choisissent ceux qui doivent intervenir ?”, a souligné René Revol, accablant des maires “cireurs de pompes”.

Ce grand débat est “pour Monsieur Macron un moyen de faire campagne, parce qu’on est dans une campagne électorale, clairement, en utilisant les moyens de l’État” continue l’édile de Grabels. “Des milliers de gendarmes, de policiers, tous les moyens de réception, toutes les autorités […] présidents de région, ministres, députés de toute la région… Tous ces gens mobilisés pour entourer deux petites centaines de maires dont une toute petite partie a pu parler”. “

Nous avions joué le jeu, et puis en fait on s’aperçoit qu’il n’y a pas de débat”, conclut René Revol en appelant à poursuivre les manifestations “pacifiquement” afin de faire plier l’exécutif qui “maintient sa politique de l’offre”.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. REVOL …..REVOLUTION ! c’est bien d’évoquer la “mascarade” après coup . C’eut été plus marquant de l’évoquer en lançant les critiques directement à macron .
    Je n’ai pas eu de nouvelles de notre madame le Maire de St Clément de rivière , si toutefois elle a fait partie du lot trié par affinités .?

  2. Pierre Gouverneur says:

    C’est évident. C’est aux GJ que l’on doit le grand débat.
    Mais ce débat doit aboutir à revoir la politique de Monseigneur Macron, pour, notamment, diminuer le chômage, qui, contrairement à sa politique, oblige à se protéger du totalitarisme économiste mondialiste financier, avec, notamment, des droits de douane adaptés pour protéger la production nationale, à être intransigeant avec l’immigration incontrôlée, …, à veiller à ce la politique de la France ne soit pas soumise aux diktats des dirigeants de la CEE ou des puissances financières, qu’elle s’applique à la justice sociale et fiscale efficace, comme supprimer totalement L’ISF en le compensant par une impôt progressif plus lourd sur les hauts revenus, par une lutte effective contre l’évasion fiscale, à diminuer la TVA sur les produits de nécessité (nourriture, chauffage …), augmenter ceux de luxe, diminuer et même de supprimer les droits de succession qui sont le fruit du travail acquis déjà imposé, afin de permettre aux héritiers d’avoir des moyens pour mieux s’investir dans l’économie, à fiscaliser les grandes entreprises comme les autres, à diminuer les revenus et les avantages des élus, ainsi que leurs fastes inutiles, d’autant qu’ils se doivent de montrer l’exemple, à diminuer le nombre de sénateurs et de députés, réduire l’échelle des salaires, à développer le pouvoir citoyen, …., à s’opposer franchement à l’islamisation progressive qui se déroule sous nos yeux depuis des dizaines d’années, par tous les moyens, du fait incontestable que son idéologie conquérante renaissante rétrograde s’oppose à nos principes républicains, à notre besoin légitime de respect de notre identité et souveraineté, à notre unité et indivisibilité, à reconquérir, avec la volonté nécessaire, les territoires perdus de la République, à maitriser l’immigration, à veiller à ce que les accords passés avec la CEE ou avec quiconque ne contreviennent pas à nos droits et intérêts, à ce que les naturalisations soient accordées à ceux qui épousent franchement les coutumes, la culture … de notre peuple, sans chercher à en imposer une autre contraire, …
    Développer le vivre ensemble ne saurait survenir avec des communautés qui ont pour objectif d’imposer au pays dans lequel ils s’installent, des cultures parfaitement opposées ou inconvenantes pour lui … Notre pays ne saurait être colonisé ou conquis. Il part à la dérive comme la CEE aujourd’hui. Des réformes profondes sont à faire dans tous les domaines, Education, Justice, emploi …. La tâche est immense.
    Mais ce n’est pas en arguant le pour et le contre à tout sujet, le « en même temps » que l’on progresse. L’analyse d’un problème n’est pas suffisante, c’est à sa synthèse qu’il faut aboutir, celle qui permet de savoir quelle voie prendre pour progresser, – progrès qui, dans un pays, ne saurait survenir durablement sans le concours de ses concitoyens assurés, sans exception, de considération. Il est, par exemple, inacceptable qu’un SDF soit moins aidé qu’un sans papier, qu’un paysan ait un revenu comparable et parfois même inférieur à un assisté …
    La lutte contre le chômage, donc, contre les délocalisations est impérative, mais ce n’est pas la suppression de l’ISF qui empêchera ces dernières. C’est la volonté commune de recréer et développer nos productions, c’est aussi la prise de conscience de ne plus s’adonner à la surconsommation occasionnée par les produits importés à bas coût, qui favorisent aussi bien le chômage que l’endettement et la dépendance …
    Grâce aux GJ, le pouvoir, ou Jupiter autoproclamé, est, soudain, à l’écoute et découvre ce qu’il dit être au courant de la situation dégradée de la France, depuis la crise du pétrole, il y a plus de 40 ans, époque, comme par hasard, du regroupement familial et où Boumediene prédit que le ventre des musulmanes parviendrait à imposer l’Islam.. qui fut suivie par l’acquisition de certains de nos biens par des nouveaux riches du Moyen Orient ou d’ailleurs, …, suivie par les attentats islamistes et le nombre grandissant de citadelles : mosquées …, mais, force est de constater que les réformes prises depuis son élection ne s’appliquent pas à lutter contre cette dégradation profonde, ce qui est donc peu convaincant sur la certitude d’une prochaine nouvelle orientation issue du grand débat, qui semble bien réjouir le président de par l’occasion de se faire valoir et apprécier, à une époque où, dans la rue, des cris d’espoir de sa démission se font entendre….
    Si l’énorme changement s’impose, qui sera à même de le mettre en marche ?

  3. Arthur Gohin says:

    Pour ma part, depuis longtemps je n’écoute pas un seul mot de ce que dit Macron. Dans l’histoire de la république nous n’avons jamais eu un menteur de ce calibre. Il ne ne croit évidemment lui même pas un seul mot de ce qu’il dit publiquement. Toute sa politique est décidée en secret avec sa famille d’adoption les Rothschilds et les crapules qui tournent autour.

    …je n’ai donc pas été déçu par la tournée d’enfumage de Macron, j’étais totalement certain que ce ne serait rien d’autre.

  4. Marie-claude Hamon says:

    effectivement on ne pouvait rien attendre de ce soi disant débat, c’est de l’enfumage qui en prime est payé par les impôts des français car tout ce monde de ripoux va être grassement rémunéré, ils sont là pour cirer les bottes à macron en espérant des retombées, les maires sont triés sur le volet et je me demande comment peut-il y avoir encore des gens qui font confiance à cet hurluberlu qui déteste la France dont il ignore même la grande histoire, qui se fiche éperdument des français sauf des richissimes qui l’ont mis en place et qui le manipulent comme une marionnette alors qu’il croit tout diriger.
    cet homme et ses sbires sont nuisibles et doivent être destitués le plus rapidement possible.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !