Crise des gilets jaunes oblige, Macron fait son show auprès des maires de France. Après les élus de Normandie, il était, ce vendredi 18 janvier, devant 600 maires d’Occitanie, à Souillac, dans le Lot, pour redorer son blason.

René Revol, maire de Grabels (Hérault), qui avait fait le déplacement, dénonce “un moyen de faire campagne en utilisant les moyens de l’Etat » et parle d’une « véritable mascarade ».

Il s’interroge sur la notion de « débat » promue par le président de la République : le président Macron avait annoncé que ce serait un “débat sans filtre”, or il n’y a eu que des filtres”, a déploré l’élu dans une vidéo mise en ligne sur un blog.

“Aucun citoyen présent, des barrages à plus de 10 kilomètres, des contrôles d’identité dans tous les sens… […] Qui présidait le débat ? Un ministre [Sébastien Lecornu, ndlr]. […] Qui choisissait les intervenants par département ? Les préfets du département. Vous imaginez un débat présidé par un ministre avec les préfets qui choisissent ceux qui doivent intervenir ?”, a souligné René Revol, accablant des maires “cireurs de pompes”.

Ce grand débat est “pour Monsieur Macron un moyen de faire campagne, parce qu’on est dans une campagne électorale, clairement, en utilisant les moyens de l’État” continue l’édile de Grabels. “Des milliers de gendarmes, de policiers, tous les moyens de réception, toutes les autorités […] présidents de région, ministres, députés de toute la région… Tous ces gens mobilisés pour entourer deux petites centaines de maires dont une toute petite partie a pu parler”. “

Nous avions joué le jeu, et puis en fait on s’aperçoit qu’il n’y a pas de débat”, conclut René Revol en appelant à poursuivre les manifestations “pacifiquement” afin de faire plier l’exécutif qui “maintient sa politique de l’offre”.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :