Polémique, voire drame pour certains : un manuel d’histoire édité par Ellipses et à destination des étudiants de Sciences Po et des classes préparatoires, intitulé Histoire du XXe siècle en fiches, remet en cause la version officielle du 11 septembre 2001. Il y est écrit :

« Cet événement mondial – sans doute orchestré par la CIA (services secrets) pour imposer l’influence américaine au Moyen-Orient? – touche les symboles de la puissance américaine sur son territoire. »

Les médias mainstream et le très correct observatoire du complotisme se sont emparés de l’affaire, ont crié aux théories conspirationnistes, bientôt ils parleront de négationnisme, et les responsables, maison d’édition et auteur, se sont couchés : les éditions Ellipses, spécialisées dans le parascolaire, ont reconnu une négligence de relecture, assuré que cette théorie ne reflétait pas leur ligne éditoriale et présenté leurs excuses pour avoir laissé passer «cette phrase dénuée de tout fondement, à contre-courant de nos valeurs scientifiques» , dixit leur directeur général Brieuc Bénézet). Quant à l’auteur, le professeur d’histoire Jean-Pierre Rocher, il explique ne pas soutenir les théories du complot et reconnaît une formulation “ambigüe”, selon son éditeur.

Interdiction donc, donnée par les médias du système, d’enseigner autre chose que la version officielle de ces attentats. Comme pour d’autres pans de l’histoire mondiale contemporaine, la recherche historique et scientifique, le débat, la contradiction n’ont pas le droit de cité ni d’exister !

Pourtant, malgré toutes ces prohibitions et tabous, Conspiracy Watch reconnait que cette théorie d’attribuer le 11-Septembre aux services secrets américains est assez largement répandue chez les jeunes Français. Selon un sondage Ifop pour le site et la Fondation Jean-Jaurès, paru en février 2019,  21% des moins de 35 ans adhèrent à l’idée que le gouvernement des États-Unis a joué un rôle dans ces attentats.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Dès qu’on exprime des doutes sur les versions “officielles” ont voit la horde haineuse se précipiter à la curée. Mais ils font beaucoup de bruit car ils ont peur de la vérité. Ils haïssent le peuple et en ont peur.
    Voir le site http://www.reopen911.info/News/
    pour quelque chose de plus sérieux que les rapports d’enquête truqués
    Tous les “observatoires” de truc ou de chose sont des officines de manipulation mondialiste.

  2. Dulcamara says:

    Certains prétendent que la CIA est un paravent pour cacher l’action d’une organisation plus cosmopolite, à ambition messianiste. Aussi soyons prudents. La version officielle tenant de moins en moins, on fait filtrer, comme par hasard et au compte-goutte, une autre version qui disculpe, sans doute, les véritables auteurs. La manipulation des foules est devenue une science très élaborée dont nos sociétés actuelles sont de plus en plus victimes. “Les fils des ténèbres sont plus habiles que les fils de la lumière…” ce n’est pas moi qui le dit (Luc 16,1-8).

  3. Ce qui n’est que la vérité

    • la vérité c’est que c’est le mossad en accord avec des sayanim bien placés à des postes stratégiques qui ont exécuté ces attentats, dans l’intérêts des banquiers internationaux et du grand israhell. La CIA et l’arabie saoudite ne sont que des écrans de fumée pour éloigner du regard la véritable culpabilité.

  4. Gabriel Zallas says:

    Ben voyons = deux avions pour trois immeubles !! Donnez-moi une explication cohérente SVP, d’autant plus qu’il n’y a pas de dégâts collatéraux autour des bâtiments alentours, curieux non ? Et expliquez moi comment un immeuble s’effondre sur lui-même alors qu’il est détruit à ses trois quart… du grand art pyriotechnique vous ne trouvez pas, un peu comme l’incendie de ND de Paris soit dit en passant.