• Un patriotisme économique incitatif qui encourage les entrepreneurs à investir en France, protège notre économie et nos emplois de la concurrence déloyale, libère les énergies des lourdeurs bureaucratiques inutiles, défend nos PME, TPE, artisans et commerçants plutôt que de favoriser toujours les multinationales. Ce patriotisme économique doit être fondé sur des bases équitables qui protègent nos propres exportations et n’affaiblissent pas le pouvoir d’achat des familles. Aussi il est très clair que la contribution sociale à l’importation proposée par Marine le Pen ne concerne que les produits qui concurrencent déloyalement la production française (dumping social, fiscal et environnemental), dans la mesure où il est prévu que cette taxe sera de 3% en moyenne, nulle pour les produits respectant parfaitement la loyauté du commerce, plus élevée à mesure que cette concurrence apparaît déloyale. Il est aussi important de favoriser activement le «produire en France», notamment par un système de bonus fiscal sur les investissements réalisés en France et de malus sur les délocalisations, proposé par Nicolas Dupont-Aignan.
• Un patriotisme humaniste qui défend l’intérêt des Français sans faire peser sur l’école et les enfants les querelles politiques. Ainsi, le délai de carence concernant la gratuité de l’accès aux services publics pour les étrangers arrivant légalement sur le territoire national ne concernera pas l’école. En revanche, la scolarisation des enfants ne doit plus être un obstacle aux renvois des familles entrées clandestinement dans notre pays et qui ne sont pas éligibles au droit d’asile.
• Un patriotisme pragmatique, qui privilégie les décisions de bon sens. Ainsi, la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique, le calendrier sera adapté aux priorités et défis immédiats que le gouvernement de la France devra relever. Tout sera fait pour organiser sereinement la transition de la monnaie unique vers une monnaie commune et la mise en œuvre concertée du droit pour chaque pays de gérer sa monnaie et sa banque centrale.
• Un patriotisme juste, qui lutte contre les abus pour mieux donner une place à chacun, notamment aux personnes en situation de handicap et à leur famille. Aussi, le projet prévoira une part fiscale complète pour chaque enfant en situation de handicap et précisera que la revalorisation de l’AHH sera à hauteur de 200 euros pour garantir que leur revenu se hisse au dessus du seuil de pauvreté.
• Un patriotisme éthique, qui renouvelle profondément les pratiques politiques. Dès les premières semaines du quinquennat, une grande loi d’éthique mettra notamment en place la lutte contre les conflits d’intérêts, notamment s’agissant des rapports entre la haute fonction publique et la grande finance, et l’exigence d’un casier judiciaire vierge pour tout candidat à une élection.
• Un patriotisme démocratique, qui non seulement respecte mais promeut le pluralisme politique, reconnaît le vote blanc, garantit l’indépendance et l’impartialité de la justice et défend la liberté de travail des journalistes, qui devra passer par un renforcement législatif et constitutionnel de ces principes fondateurs par référendum.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :