Le français  a été arrêté par la police marocaine pour présomption de jihadisme armé. Âgé  de 32 ans, Manuel Pierre Angelo Broustail de son vrai nom dit « Brahim », fut militaire dans l’armée française, il avait opté pour la religion musulmane lors d’un séjour au Djibouti.

En 2014 il est radié de l’armée pour radicalisation religieuse et va installer son épouse et sa fille à Fes au Maroc. Lors des attentats de Paris il est arrêté. Une fois libéré,  il s’embarque pour Fes au Maroc le 06 mars dernier à bord du vol de Ryannair en trompant la vigilance des agents de sécurité, puisque Broustail Manuel Pierre Angelo alias Brahim embarque sur lui une bonbonne de gaz, un sabre, cinq armes blanches, une matraque pliable, des tenues militaires et une cagoule !!!

C’est à son arrivée à Fes qu’il est fouillé puis arrêté aussitôt par la police marocaine. La police fouille ensuite son domicile où l’on saisi un pistolet Beretta, un fusil à ressort, une dizaine de boîte de billes de plomb, de 102 cartouches de gaz, des manuels de formation aux mines et aux explosifs etc.

Précisons enfin que cet individu est fiché « S » en France. Il est le deuxième français après Thomas Georges Gally âgé de 36 ans qui fut arrêté en février passé.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :