La tenue d’un meeting de Marine Le Pen à Nantes hier au Zénith de Nantes a été le prétexte pendant deux jours à des manifestations ultra-violentes de gauchistes énervés.

Vitrines cassées, bus vandalisés, plusieurs policiers blessés, lancements de cocktails molotov et de pavés, les milices d’extrême-gauche, les nervis anarchistes, les encagoulés casseurs de métiers s’en sont donné à cœur joie pour exprimer leur colère et leur haine d’une certaine France patriotique.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :