memoires-d-un-magicien

Hjalmar Schacht (1877-1970) est un économiste allemand. Il fut à l’origine de l’utilisation, à partir de 1923, du rentenmark, la monnaie allemande adoptée pour faire face à l’hyperinflation. Président de la Reichsbank de 1924 à 1930 puis de 1933 à 1939, il a également été ministre de l’Economie du Troisième Reich de 1934 à 1937.

Hjalmar Schacht était soucieux de stabiliser la monnaie allemande et de freiner l’endettement public et avait obtenu d’excellents résultats, ce qui lui avait valu le surnom de magicien. Il dénonçait farouchement le Diktat de Versailles qui avait plongé l’Allemagne dans la misère.

Lorsque Hitler accède au pouvoir, Hjalmar Schacht lui apporte un soutien critique et souhaite œuvrer au maintien de la paix en rétablissant la prospérité économique de l’Allemagne. Il aimait à dire que la mission de la politique économique repose « sur deux exigences essentielles : développer autant que possible la production, répartir aussi équitablement que possible les biens qu’elle crée« .

Désapprouvant la politique de réarmement d’Hitler ainsi que l’attitude despotique du NSDAP et opposé à une nouvelle guerre, il devient un opposant au régime nazi et finit par rejoindre les conjurés qui tentent d’assassiner le chancelier allemand le 20 juillet 1944. Après avoir été inculpé pour haute trahison, il est envoyé en camp de concentration. Libéré par les Américains, il est aussitôt ré-emprisonné par ceux-ci et jugé à Nuremberg. Malgré son acquittement par le Tribunal international, il est maintenu en prison et jugé par les chambres de dénazification.

Libéré en septembre 1948, il a entrepris d’écrire ses Mémoires. Longtemps épuisées, les voici rééditées et elles intéresseront tous ceux qui veulent comprendre l’histoire du vingtième siècle. Mais au-delà de leur intérêt historique, ces mémoires portent également un regard pertinent sur le rôle de l’argent et de la finance.

Mémoires d’un magicien, Hjalmar Schacht, éditions Kontre Kulture, 560 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :