Sanctoral

4ème jour dans l’Octave de l’Immaculée Conception

Saint Damase – Pape et Confesseur : « Lire avec zèle la Bible »

Originaire de Rome, saint Damase succéda au pape Libère en 366. Son grand mérite fut de donner à l’Église une bonne traduction de la Sainte Écriture. Il fit venir saint Jérôme, qui traduisit la Bible en latin (cette version est appelée la Vulgate). Cette version est utilisée aujourd’hui encore dans la liturgie. L’exemple de saint Damase nous suggère une résolution : lire avec zèle la Bible. Saint Jérôme lui donne à saint Damase le beau titre de « Docteur vierge de l’Église vierge ». Il combattit, les hérésies ariennes, qui mettaient en doute la divinité du Christ et confirma le 1er Concile œcuménique de Constantinople (351) où fut condamné Arius. Archiviste de l’Église romaine avant son élévation au Souverain Pontificat, il continua, devenu Pape, à s’occuper beaucoup de l’histoire et du culte des martyrs: les murs des catacombes de Rome portent quantité d’épitaphes, en beaux vers, gravés sur marbre, et composés par lui. Ce saint pape fut aussi un grand ami de la liturgie. On lui attribue l’introduction du chant des psaumes à deux chœurs dans toutes les églises. Il ordonna aussi qu’à la fin de chaque psaume on ajouterait : Gloria Patri. D’après l’exemple de Jérusalem, il introduisit le chant de l’Alléluia dans les messes des dimanches, sauf pendant le Carême. Il mourut en 384. Son corps est vénéré dans la Basilique Saint-Laurent-in-Damaso, qu’il avait lui-même fait construire. Son règne fut un des plus longs pontificats de l’antiquité (18 années).

Martyrologe

A Rome, saint Damase Ier, pape et confesseur, qui condamna l’hérésiarque Apollinaire, et rétablit Pierre, évêque d’Alexandrie, qu’on avait chassé de son siège. Il découvrit les corps de nombreux saints martyrs, et orna leurs tombeaux d’inscriptions en vers.

A Rome encore, la passion de saint Trason. Comme il employait sa fortune à nourrir les chrétiens condamnés à travailler dans les thermes, exténués par d’autres travaux publics, et détenus en prison, il fut arrêté par ordre de l’empereur Maximien, et reçut la couronne du martyre avec deux autres nommés Pontien et Prétextat.

A Amiens, en Gaule, les saints martyrs Victoric et Fuscien. Sous le même empereur, le préfet Rictiovare ordonna de leur enfoncer des broches de fer dans le nez et les oreilles, de leur percer les tempes avec des clous rougis au feu, ensuite de leur arracher les yeux et de cribler leur corps de flèches. Ayant été enfin décapités avec leur hôte saint Gentien, ils s’en allèrent ainsi vers le Seigneur.

En Perse, saint Barsabas martyr.

En Espagne, saint Eutyche martyr.

A Plaisance, saint Savin évêque, célèbre par ses miracles.

A Constantinople, saint Danielle Stylite.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !