J’invite tout le monde à une Croisade mondiale du Rosaire

Memorare, piissima Virgo Maria, a sæculo non esse auditum

quemquam ad tua currentem præsidia, tua implorantem auxilia,

tua petentem suffragia esse derelictum. (Saint Bernard)

Après deux ans de mensonges et de tromperie, l’humanité, assujettie par l’oligarchie mondialiste, assiste aux derniers coups de queue du Léviathan ; et alors que la vérité éclate de toutes parts, révélant la fraude et la trahison de beaucoup, elle semble vouloir se déchaîner en imposant des lois de plus en plus absurdes, avec lesquelles on veut nous réduire en esclavage au nom d’une urgence sanitaire qui veut légitimer la limitation des libertés fondamentales, la ségrégation de ceux qui ne cèdent pas au chantage, la criminalisation des dissidents.

Nous avons compris la dimension spirituelle de cette bataille, dans laquelle un virus produit en laboratoire était censé permettre la Grande Réinitialisation que le Nouvel Ordre Mondial avait depuis longtemps planifiée dans les moindres détails, pour effacer toute trace de notre identité de chrétiens, et avec elle ce qui reste de la civilisation et de la culture que la Religion a inspirées dans la société.

Nous avons également réalisé que la trahison de l’autorité par l’autorité implique non seulement ceux qui gouvernent le destin des nations, mais aussi la hiérarchie catholique, dans une tentative de transformer l’Église du Christ en la servante de l’idéologie mondialiste. Nous avons observé avec consternation comment l’État profond et l’Église profonde se sont alliés contre Dieu et l’homme afin d’établir le royaume de l’Antéchrist sur terre.

De même que la Vierge Marie a montré aux enfants bergers de Fatima les douleurs de l’enfer et les âmes damnées, de même on nous montre le modèle de société infernale que l’élite mondialiste voudrait créer sur terre. Une société sans Dieu, sans Vérité, sans Bien ; dans laquelle règnent la mort, la haine, l’impiété, le vice et le péché ; dans laquelle la créature se rebelle contre le Créateur.

Dans un combat spirituel, des armes spirituelles sont nécessaires. C’est ce qu’ont bien compris les milliers de catholiques, surtout des hommes, qui, dans diverses parties du monde, ont commencé à réciter publiquement le chapelet pour la libération de leur patrie. Ces initiatives louables et courageuses sont le début d’un soulèvement chrétien et d’une renaissance de la Foi, ainsi qu’un acte solennel de vénération envers la Mère de Dieu.

Les forces humaines seules sont incapables de faire face à la menace qui se profile. C’est pourquoi nous devons comprendre combien il est important et irremplaçable de recourir à la prière et à l’aide divine, avec l’arme invincible que la Sainte Vierge Marie nous a donnée pour combattre l’Ennemi du genre humain.

J’invite tout le monde à une Croisade mondiale du Rosaire, pour obtenir, par la puissante intercession de la Sainte Vierge Marie, l’intervention de Dieu et la victoire sur le déchaînement des forces du Mal. Ma propre supplication s’unit à celle de vous tous dans la récitation des trois chapelets.

Dans toutes les nations, dans toutes les villes du monde, que le cri de notre prière s’élève avec confiance et avec force. Comme des enfants saisis par la tribulation, jetons-nous aux pieds de notre Mère, l’invoquant avec la certitude d’être entendus. Faisons nôtres les paroles de saint Bernard : Souvenez-vous, ô très pieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu parler de quelqu’un qui ait eu recours à votre protection, qui ait imploré votre aide, qui ait demandé votre secours, et qui ait été abandonné. Agenouillons-nous pour prier dans nos foyers, dans nos églises, dans les rues et sur les places de nos villes. En reconnaissant que nous avons tous besoin de l’aide de la Vierge du Saint Rosaire, honorons l’ordre divin contre le chaos infernal, en mettant toute notre espérance en celle qui nous a été donnée comme Mère au pied de la Croix, et qui comme Mère nous aime et nous aide, comme elle l’a toujours fait au cours de l’histoire.

Que les petits, dont l’innocence émeut le Ciel, nous accompagnent dans cette Croisade. Que les personnes âgées et les malades soient également unis spirituellement à nous, offrant leurs souffrances en union avec la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ. Le diable craint la prière des enfants et la pénitence de ceux qui souffrent, car dans la pureté et le sacrifice il voit l’image du Christ, qui l’a vaincu.

Que notre prière sincère résonne partout. Nous demandons à la Médiatrice de toutes les grâces de mettre fin à cette destruction de notre monde, de notre liberté, de notre identité, de nos affections. Nous Lui demandons d’ouvrir les yeux, afin que nous ne nous laissions pas pousser dans l’abîme du désespoir, de la haine et des conflits sociaux par ceux qui sèment la division pour nous frapper dans notre corps et notre âme. Nous Vous supplions d’éclairer les esprits vacillants des parents, inconscients des conséquences du sérum génétique sur les enfants ; d’inciter les médecins à soigner leurs patients, et non à appliquer des protocoles cyniques et inefficaces ; de secouer les dirigeants, les magistrats et les forces de police pour qu’ils travaillent pour le bien commun, et non pour obéir à des dictateurs sans morale. Nous te supplions de convertir ceux qui, aveuglés par la soif de pouvoir et d’argent, se sont rendus complices d’un crime très grave contre Dieu et contre ceux que votre Fils a rachetés sur la Croix. Nous vous demandons de convertir les pasteurs, à qui le Seigneur a confié son troupeau et à qui il demandera des comptes pour chaque âme. Et pour cela, nous implorons le pardon de nos péchés et des péchés publics des nations, car ce n’est que par le repentir et la résolution de ne plus offenser Son Divin Fils que nous pouvons espérer être entendus.

Animé par cette confiance, c’est vers vous que je me tourne, ô Mère, Vierge des vierges ; vers vous que je viens, devant vous que je me prosterne, pécheur repenti. Ne méprisez pas, ô Mère du Verbe, mes prières, mais écoutez-moi avec bienveillance et exaucez-moi.

+ Carlo Maria Viganò, archevêque
6 janvier 2021
In Epiphania Domini

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :