Dans le climat ultra-violent qui règne à Apatzigán (ville du Michoacan) et à la suite des diverses menaces de meurtre qui pèsent sur le clergé, le Père Gregorio Lopez a été forcé de célébrer la messe vêtu d’un gilet pare-balles .
Le prêtre a appelé les autorités à capturer les chefs de gang.
La violence dans la région a conduit il y a quelques jours Mgr Miguel Patiño Velázquez, évêque d’Apatzingan, à encourager les fidèles de son diocèse à ne pas perdre espoir devant les actes criminels graves de ces derniers jours. Certains ont quitté la communauté « submergés par la peur et l’anxiété ».

De son côté, le Cardinal Francisco Robles a déclaré que l’Eglise catholique était grandement préoccupée par la violence observée dans le Michoacan, et estime qu’il existe un risque d’extension. Cependant, il espère que le gouvernement  fera le nécessaire et que le bouclage de la frontière aura des résultats positifs. Le Cardinal a également dit comprendre les religieux des communautés du Michoacán qui soutiennent les groupes d’auto-défense.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :