Reims, ville des sacres, ville de rois ! Il fut un temps où les rois très-chrétien sacrés en cette ville antique, alliés de l’Église catholique, défendaient la foi de leur royaume de France et de leurs sujets. Temps anciens, révolus, par la grâce de la révolution française et de la révolution du concile Vatican II, deux faces d’une même médaille !

Aujourd’hui, à Reims siège un évêque, Mgr de Moulins-Beaufort, qui délaisse la doctrine catholique pour s’adonner aux mirages du pluralisme, du dialogue inter-religieux et d’un « vivre-ensemble » multi-culturel et confessionnel. Un pedigree qui a plu à l’épiscopat français. Mercredi dernier, les évêques de France réunis à Lourdes l’ont élu leur futur président. Mgr de Moulins-Beaufort succédera ainsi le 1er juillet prochain à Mgr Georges Pontier, à la tête de la Conférence Épiscopale de France. 

A l’instar de ses illustres et progressistes prédécesseurs, tels les cardinaux Marty, Duval ou Decourtray, pour en citer quelques uns, Mgr de Moulins-Beaufort est partisan de ce dialogue inter-religieux mis à la mode avec le dernier concile, et qui n’est, sous couvert d’ouverture aux autres et d’humanisme éclairé, qu’une soumission détournée aux fausses religions. La Conférence des évêques de France a changé de tête mais pas d’idéologie conciliaire !  

D’ailleurs, cet archevêque de Reims est sorti d’un certain anonymat médiatique grâce à l’islamophilie enthousiaste dont il a fait preuve il y a peu. Le 14 mars dernier, il n’a rien trouvé de mieux que de participer à l’ inauguration de la Grande Mosquée de Reims, la mosquée El Hidaya. Et de poster sur sa page Facebook, son allocution, bien dans la ligne doctrinale relativiste et indifférentiste professée par Vatican II et politiquement engagée pour le « vivre-ensemble », qu’il a adressée aux fidèles musulmans : 

« Joie de partager ce moment avec les musulmans et les représentants de toutes les religions.

Voici l’allocution que j’ai pu y prononcer :

« Vous me faites un grand honneur en m’invitant à partager votre joie de ce jour. Je reçois cet honneur aussi en pensant à Mgr Thierry Jordan, mon prédécesseur, qui avait soutenu votre projet dès ses débuts.

Avec moi, les catholiques de Reims se réjouissent que vous puissiez en ce lieu enfin achevé louer le Dieu créateur et miséricordieux.[…]

Notre pays a, je le crois, une vraie force de cohésion sociale. La réaction de la population après les différents attentats l’a globalement prouvé. Mais il y a aussi dans notre société de la violence latente et cette violence éclate parfois. Nos églises et nos mosquées, nos lieux de prière et d’instruction doivent être des lieux où chacun va puiser de la force, de l’énergie, de la générosité pour aller vers les autres avec respect et estime, avec confiance, avec le désir de construire ensemble. 

Puisse la joie de ce jour éclairer la vie des Musulmans de Reims pour longtemps et puisse-t-il être le gage que notre Ville sera toujours une ville de relations mutuelles confiantes et pleines de projets ! »

Un tel discours fait de Mgr de Moulins-Beaufort un digne héritier du pape François et des autres papes conciliaires qui furent tout aussi amènent que l’actuel envers les mahométans, leur faux culte et leur faux dieu : peut-on oublier le baiser sur le Coran donné par Jean-Paul II ou la visite et la prière à la Grande Mosquée bleue par Benoît XVI…

Et un bel ignorant de la pure doctrine catholique : « Soyez le roi de tous ceux qui sont encore égarés dans les ténèbres de l’idolâtrie ou de l’islamisme, et ne refusez pas de les attirer tous à la lumière de votre royaume… » écrivait le pape Pie XI, le 11 décembre 1925, dans son Acte de consécration du genre humain au Sacré-Cœur du Christ Roi.

Comme l’a écrit un internaute sur la page Facebook de Mgr :

« La tolérance est la vertu des hommes sans conviction. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :