“Mais d’où vient donc que les Portes de l’enfer mènent en ce moment une telle sarabande ? L’histoire de l’Eglise a toujours été agitée par des persécutions, des hérésies, des conflits avec le pouvoir temporel, la conduite licencieuse à certaines époques d’une partie du clergé, voire de certains papes. Cette fois, la crise semble plus profonde, puisqu’elle touche la foi elle-même. Le modernisme auquel nous nous heurtons n’est pas une hérésie au même titre qu’une autre, mais l’égout collecteur de toutes les hérésies; les persécutions ne viennent pas seulement de l’extérieur, mais de l’intérieur du sanctuaire; le scandale d’un clergé démissionnaire ou dissolu prétend à l’institutionnalisation, les mercenaires qui livrent les brebis au loup sont encouragés et couverts d’honneurs.”

Mgr Marcel Lefebvre,

in Lettre ouverte aux catholiques perplexes

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Richard says:

    Tout cela a été prophétisé. Il faut que ces choses arrivent dit les évangiles. Puis, tout sera balayé sous l’impulsion de Dieu et l’Église sera rétabli dans ses droits. N’en doutons pas ! La question qui se pose est: jusqu’à quand l’ignominie va perdurer.

  2. Cadoudal says:

    jusqu’à ce que les catholiques mettent à la porte un escroc déguisé en pape qui ose
    dire urbi et orbi

    “je ne crois au Dieu catholique ; il n’ y a pas de Dieu catholique”

    aussi longtemps que tout le monde se tait

    aucune raison de se gêner.

  3. DUFIT THIERRY says:

    M Cadoudal vous avez une vue un peu trop superficielle de la crise. Même si le pape actuel partait pour une raison ou une autre (décès, démission) la situation ne s’améliorerait pas. Le vrai problème est le concile Vatican II et ses mauvais textes qui ont entrainé la perte de la Foi, l’apostasie et la destruction de l’Eglise. Un pape “conservateur” mais qui continue Vatican II ne pourra pas sauver la situation dramatique dans laquelle nous sommes.
    Encore une fois il faut revenir à la racine du mal : Vatican II qui a laissé rentrer dans l’Eglise le libéralisme et le modernisme.

    • Robert says:

      Soit vous niez l’infaillibilité d’un concile général ( qui l’es pas nature le Magistère ex cathédra solennel de l’Eglise Universelle ) ou soit il y avait bien un souci de légitimité de Paul VII comme souverain Pontife !?.. D’ailleurs la FSSPX en off la bien acté le souci de légitimité de Paul VI et n’utilise strictement pas le rite d’ordination de Paul VI qu’elle juge de validité douteuse , mais en off pour ne pas faire peur a ces fidèles avec le mot : Sédévacantiste !… ( elle perdrait beaucoup de fidèles et de donation financière )

      • Cadoudal says:

        Vatican II s’ est proclamé concile pastoral et non doctrinal ,

        pour éviter toute discussion sur ses positions contraires à la tradition bi millénaire de l’ Eglise;

        pour la pastorale , il faut faire le bilan; beaucoup de loups ont crevé d’ indigestion .

        • Robert says:

          Un concile général est par nature infaillible et meme la pastorale , le culte , la discipline universelle ect… mais encore il n’est pas que pastorale , car il y a des constitutions Dogmatiques aussi !…

          152° D.C’est donc ce jugement du Pape qui rend définitif celui des Évêques réunis en Concile général ?

          R. Oui,c’est le Pape qui rend définitif le jugement des Évêques,en le confirmant par son jugement suprême,et c’est ainsi que les décisions d’un Concile général sont infaillibles,en vertu de la promesse faite au Corps épiscopal uni à son chef.

          CATÉCHISME DU CATÉCHISME OU EXPLICATION RAISONNÉE DE LA DOCTRINE CHRÉTIENNE.Par M.l’Abbé É. BARTHE,Chanoine honoraire de Rodez approuvé par Mgr ERNEST,l’Évêque de Rodez 1873,Mgr Pie,l’Évêque de Poitiers 1874.Lettre approbative par R.P don Cataldo Caprara Professeur de Théologie au Collège de la Propagande T.P.S.V.SARLIT ET Cie,LIBRAIRIE-ÉDITEURS.1882.t.I.Chapitre XV.§II.De l’autorité vivante et infaillible d’enseignement dans l’Église.pp.505-506

          • cadoudal says:

            position contestable

            nul ne peut dévier de la Tradition bimillénaire sans sombrer dans l ‘ hérésie

            Vatican II a voulu fuir toute discussion doctrinale

            et pendant 50 ans ,le Vatican a traité Mgr Lefebvre avec le plus profond mépris

            par ailleurs , même déguisé en pape,un homme qui dit:

            “je crois en Dieu; pas le Dieu catholique; il n’y a pas de Dieu catholique”

            est dépourvu de toute autorité dans l’ Eglise .

            • Robert says:

              Vous détournez le sujet , un concile général est par nature infaillible !…
              Sauf , si celui qui le confirme défénitivement ( le Pape ) n’est pas légitime a son office !?…

              Parallèlement , il est évident qu’un “Pape” publiquement hérétique perdent toute autorité ( juridiction universelle ) et de droit le saint siège est VACANT bien que occupé de fait .Car un Pape sans autorité (juridiction universelle) est une hérésie condamné au concile Vatican 1870 par S.S.Pie IX !….
              C’est pour cela que la FSSPX ordonne uniquement avec le rite d’ordination de S.S Pie XII et non avec celui de Paul VI 1968 , car encore fois la FSSPX en OFF est plutot Sédévacantiste mais pas publiquement pour des questions de management de la dite Frat. ( Malheureuse duplicité pour raison humaine )

    • pamino says:

      Dufit, on peut vous faire un petit peu le même reproche. Jean XXIII a-t-il commencé le processus en convoquant Vatican II ? Je ne le crois pas. Il y a eu un point antérieur en ce qui concerne les changements liturgiques : les œuvres de Bugnini, dont la Semaine Sainte revue et corrigée a été promulguée par un Pie XII moribond, dont en revanche le vouloir de remplacer la Vulgate de saint Jérôme et du Concile de Trente avec une retraduction en latin « ajourné » a été saboté par les développements liturgiques qui se sont rapidement succédés après sa mort et qui ont eu le bon effet de préserver, en petit comité mais n’importe, le latin dans sa forme traditionnelle. Je ne sais pas encore comment évaluer le déblocage récent de la Semaine Sainte traditionnelle, mais c’est un signe encourageant. Que Dieu préserve donc N. N.*, l’Empereur, notre bon Empereur N. N.!
      *prières de Vendredi et Samedi Saints ; pour éviter toute confusion, je ne dis pas N. tout court.

  4. Cadoudal says:

    à Dufit Tierry

    le fait que les catholiques supportent Dingoglio et ses propos insensés est le signe de la gravité de la crise
    religieuse de notre époque;

    Vatican II a prêché l’ apostasie de la vraie foi sous prétexte d’ impératif œcuménique , d’ esprit de tolérance maçonnique, d’ aggiornamento, et d’ attente d’une nouvelle Pentecôte. ;

    et nous voyons le résultat : la foi a été balayée.

    • DUFIT THIERRY says:

      D’accord avec vous M Cadoudal mais la crise a commencé dès Jean XXIII qui en convoquant Vatican II refusait désormais de condamner l’erreur (discours d’ouverture) imposait des théologiens condamnés par le Saint Office au grand mécontentement du cardinal Ottaviani, crise poursuivie avec Paul VI (nouvelle messe, culte de l’homme etc) et a atteint des sommets avec Jean-Paul II pape des droits de l’homme, de l’oecuménisme fou (Assise, baisser du Coran etc).
      Le pape acrtuel continue sur la même lancée.

      • Cadoudal says:

        les clerc de Vatican II sont les successeurs des libéraux condamnés par le Syllabus de Pie IX, des américanistes dénoncés par Léon XIII et des modernistes condamnés par st Pie X.

        ces mises en garde ont été méprisées

        et ce sont des partisans du Syllabus, de l’ américanisme, du modernisme , qui sont évêques et papes ;

        les partisans des anciens papes sont diabolisés et exclus .

        le catholicisme traditionnel perçu comme une aberration .

        • DUFIT THIERRY says:

          Oui tout à fait Mgr Lefebvre n’a cessé de dénoncer dès 1966 (lettre au cardinal Ottaviani) l’invasion du libéralisme et du modernisme dans l’Eglise maintes fois condamnés par les papes jusqu’à Pie XII inclus. Cette accepation du modernisme s’est faite par Vatican II qui a officialisé l’oecuménisme et la liberté religieuse. Liberté religieuse , collégialité, oecuménisme sont la devise du concile.
          Vatican II est le 1789 de l’Eglise disait le cardinal Suenens.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !