L’union adultère de l’Eglise et de la révolution se concrétise par le dialogue. Notre-Seigneur a dit : “Allez, enseignez les nations, convertissez-les”, mais il n’a pas dit : “Dialoguez avec elles sans essayer de les convertir”. L’erreur et la vérité ne sont pas compatibles, dialoguer avec l’erreur, c’est mettre Dieu et le démon sur le même pied. Voilà ce qu’ont toujours répété les papes, et que comprenaient aisément les chrétiens, car c’est aussi une question de sens commun. Pour imposer une attitude et des réflexes différents, il a été nécessaire d’agir sur les cerveaux, de manière à rendre modernistes les clercs appelés à répandre la doctrine nouvelle. C’est ce qu’on appelle le recyclage, procédé de conditionnement destiné à remodeler l’instrument même que Dieu a donné à l’homme pour conduire son jugement.”

Mgr Lefebvre

in Lettre ouverte aux catholiques perplexes

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

2 commentaires

  1. Richard says:

    C’est pourquoi, l’Adversaire appelle toujours à dialoguer et au consensus. Il détruit, ainsi, ses opposants en les noyant dans des flots de paroles, et en les culpabilisant s’ils refusent le dialogue, pendant que lui ne bouge pas de ses positions d’un iota. On appelle cela la démocratie. Et l’Église est tombé dans le piège, suivi du peuple chrétien.

  2. marco says:

    Richard , La demon crassie de la raie publique qui engraisse les poly-tiques de notre sang .