Monseigneur le Cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin, a accepté de répondre aux questions de TV Libertés. Le prélat qui vient de publier Le soir approche et déjà le jour baisse répond aux questions de Jean-Pierre Maugendre. Il affirme qu’à la racine de l’effondrement de l’Occident, il y a une crise culturelle et identitaire, une crise de la Foi, du Sacerdoce, de l’Église :

« À la racine de l’effondrement de l’Occident, il y a une crise culturelle et identitaire. L’Occident ne sait plus qui il est, parce qu’il ne sait plus et ne veut pas savoir qui l’a façonné, qui l’a constitué, tel qu’il a été et tel qu’il est. De nombreux pays ignorent aujourd’hui leur histoire. Cette autoasphyxie conduit naturellement à une décadence qui ouvre la voie à de nouvelles civilisations barbares. »

Le Cardinal considère que le temps est venu d’un diagnostic qu’il essaye de faire sans concession, mais son éducation conciliaire pose des limites à son analyse. 

A propos de la nouvelle messe de Paul VI par exemple, une des causes majeures de la déchristianisation actuelle, il n’ose pas la condamner comme elle le mérite, même s’il convient que la liturgie, quand on l’abîme, devient un « spectacle, un folklore ». Il aspire honnêtement à ce que Dieu ait « le primat » des célébrations, en insistant sur  l’orientation de la messe, « comment donner le primat à Dieu si nous lui tournons le dos » souligne-t-il, mais ne mesure pas que le Novus Ordo Missae “ne manifeste pas la foi dans la présence réelle de Notre-Seigneur”, “nous amène à croire que c’est seulement un repas (doctrine protestante) et non pas un sacrifice pour la rémission des péchés (doctrine catholique)”, et “qu’en dépit des apparences, véhicule une foi nouvelle, et non la foi catholique. Elle véhicule le modernisme et suit exactement les tactiques du modernisme, utilisant une terminologie vague pour insinuer et faire avancer l’erreur” (in “62 raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas en conscience assister à la nouvelle messe”, Compilation par les prêtres du diocèse de Campos au Brésil, publiées par les Dominicains d’Avrillé).

Mgr Sarah est, en revanche, aux antipodes d’un autre évêque conciliaire interrogé récemment sur cette même question de la crise de l’Église Mgr Pontier : si les solutions de l’un sont dans une ouverture toujours plus grande au monde moderne, de nature naturaliste et progressiste, le cardinal Guinéen préconise, et en cela il suit la doctrine pérenne de l’Église, une réforme spirituelle chez l’homme qui passe nécessairement, pour sa sanctification, par poser à nouveau le regard sur la Croix.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

19 commentaires

  1. Soupape says:

    Ce qui redressera l’Occident … c’est de faire des chrétiens … faire des chrétiens … faire des chrétiens

    Cela passe avant la politique …
    D’ailleurs beaucoup n’ont pas les connaissances, ni les moyens … nécessaires
    pour réussir en politique !!!

    Par conséquent, pour CONVERTIR les FOULES,
    ce qui importe … c’est d’abord d’approfondir notre Foi …
    pour lui faire dépasser le stade … de la simple croyance en l’existence de Dieu …

    Car la plupart des chrétiens … sont en réalité … de simples “déistes”
    qui ne vont pas jusqu’au bout de leur Foi …
    puisqu’ils ignorent les Ecritures … et n’en comprennent vaguement que 5% …

    Bref, pour être convaincants,
    il s’agit, pour chaque fidèle, … de nouer une relation PERSONNELLE avec Dieu,
    comme celle que vivait le clergé d’autrefois …

    A ce sujet, on fera bien de se souvenir
    de l’admonestation que Jésus, qui vient de Ressusciter,
    adresse, dès le soir de Pâques … aux disciples d’Emmaüs …
    qui sont complètement effondrés et perdus :
    “Esprits SANS INTELLIGENCE, lents à croire tout ce qu’ont annoncé les Prophètes, etc … ”

    C’est au point que, … si Dieu pouvait se le permettre,
    il userait, pour nous désigner, … d’une expression comportant … un mot de 3 lettres, au pluriel :
    “Bandes de … ”

    Ne pas oublier que, aux yeux de Dieu, …
    nous ne sommes VRAIMENT que des brebis grégaires …
    et quasiment dépourvues de cervelle ! ….

    • Raiford says:

      Tout à fait d’accord avec “Soupape”.
      Il aurait fait un bon pape.
      (Contrairement au faux prophète actuel)

      • Soupape says:

        1 – Merci de vos encouragements …

        Mais je ne parle que le Français, et je sais à peine lire un peu de latin …
        C’est trop peu pour être Pape !

        Par contre je pourrais peut-être … faire partie … des conseillers du Pape,
        en tant que simple fidèle …
        pour lui donner mon avis … sur ce qui se passe dans l’Eglise

        (naturellement, pas question de figurer chez Dégringoglio. D’ailleurs il ne me voudrait pas).

        2 – OUI ! … il faut commencer par nous REFAIRE une BASE de CHRETIENS .

        Si déjà, nous pouvions, a force de bien prêcher, retrouver 10% de catholiques
        retournant à la Messe chaque dimanche … en SACHANT ce qu’ils y font …
        car, même parmi les traditionnalistes, … il y a beaucoup de bourdons …

        Car avec une MAJORITE de catholiques pratiquants, …
        nous n’aurions NI le président corbeau mcroan ! …
        NI le machin européiste ! …

        3 – L’élément déterminant qui permet de reconnaître la Vraie FOI,
        c’est la vie de Prière.

        Celui qui ne prie pas … n’a pas encore découvert Dieu

        Il peut “y croire” … mais Dieu n’est pas encore une Vraie Personne pour lui,
        Dieu n’est pas encore devenu la Réalité pour lui.

        Sinon, il s’empresserait de demander à Dieu la Science de la Parole,
        et aussi la Force de “lutter contre le Péché … jusqu’au sang” …
        comme l’a fait Jésus-Christ …
        (selon l’expression de St-Paul … dans l’Epitre aux Hébreux)

        • Pierre Mary de Montamat says:

          Mon très cher Sous-Pape,

          Dans votre grande humilité, n’écoutez pas les bonimenteurs et commencez par la case départ. Arrêtez avec vos interprétations de cours de catéchisme concernant l’Ecriture sainte: vous prêchez un ‘sola Scriptura’ à votre sauce ! Sachez que derrière chaque dogme ou proposition théologique, il y a une notion philosophique à définir Personne, substance, loi naturelle, etc…. Vous lirez avec profit Aeterni Patris et Acerbo Nimis. Vous êtes peut-être bien en pleine sociologie des religions avec vos statistiques fort intéressantes. Lisez l’essai d’Olivier Rey sur le rationalisme à l’oeuvre dans le monde par les statistiques, instrument d’asservissement ‘Quand le monde s’est fait nombre’.
          En fait, ça vous donne un côté très New Age, sous couvert de fidélité à la foi et à la prière…

          • Soupape says:

            1 – Note historique :
            le nom d’emprunt Soupape (qui s’orthographie ainsi) … fut choisi à l’origine
            pour marquer que mes commentaires
            évacuaient un trop plein de pression.

            Il n’a jamais été sous-entendu que Soupape,
            signifiait “sous-pape”, comme vous l’orthographiez.

            Comme on fait souvent cette confusion,
            j’ai mal lu … le début de ce que m’écrivait Raiford,
            et j’ai donc commencé par lui répondre à côté.
            Et alors ?

            2 – Quant à la philosophie,
            c’est la méthode des franc massons … pour attraper les faibles.
            Exemple :
            le modernisme est né sous la pression
            des “catholiques de gauche”, c’est à dire du marxisme soviétique …
            qui, lui aussi,
            prétendait définir la personne, la substance, et une loi naturelle …

            D’ailleurs je suis bien certain
            que vous n’avez jamais lu la Somme de St-Thomas,
            pour la bonne raison qu’elle comporte 3400 pages très denses,
            (2 fois plus de pages que la Bible !)
            et qu’il faut donc 10 ans = 3600 jours pour la lire en entier,
            si bien que la Somme est souvent citée … sans jamais avoir été lue !

            3 – En Réalité, l’Ecriture s’explique par l’Ecriture, tout simplement.
            En effet l’Ecriture forme un tout ayant un sens spirituel …
            qui éclaire toutes ses parties.

            Ce sens spirituel demande du temps pour être découvert,
            et suppose toujours … l’aide de Dieu, … même si on croit utile de citer aristote.

            4 – Quant à l’aristotélisme, ce n’est qu’une philosophie,
            c-à-d un discours précaire et provisoire, comme tous les discours des hommes,
            donc appelé à être amélioré et à changer,
            AU CONTRAIRE de la Révélation, qui ne change pas.

            Si bien que bloquer la Révélation avec une philosophie,
            comme vous semblez le faire, c’est prendre des risques … bien inutiles !

            5 – Moi, je n’ai PLUS BESOIN … qu’on me démontre l’existence de Dieu.
            Dieu existe nécessairement … puisqu’il a parlé aux hommes !
            Point barre.

            En effet, les Ecritures,
            et notamment les Evangiles et tout le Nouveau Testament,
            racontent des histoires vraies … réellement vécues …

            Si vous n’avez pas les moyens … de vous en rendre compte,
            et si vous n’êtes pas CERTAIN de la véracité des Evangiles,
            alors vous n’avez pas une FOI complète …

            6 – Ce que vous m’écrivez tend à montrer
            que vous ne croyez pas à l’efficacité de la Prière
            pour demander à Dieu la Sagesse
            (c’-à-d. la compréhension de l’Ecriture),
            ainsi que le recommande pourtant … le début de l’Epître de Saint Jacques.

            7 – Quant au seul chiffre de pratique religieuse que j’aie cité,
            (car je souhaite que, dans une première étape,
            nous passions des 1,8 % actuels de pratiquants, à 10%),
            je l’ai tiré d’une intervention récente de l’Abbé Chautard
            à la journée Civitas, que j’ai pris la peine d’écouter sur la vidéo de MPI,
            et où il a cité lui-même … un grand nombre de chiffres …

            8 – En réalité, ce que vous ne me pardonnez pas,
            c’est d’être un ancien moderniste, … éduqué comme tel par des jésuites,
            et qui a ensuite … redécouvert le vrai Dieu …
            notamment grâce à divers traditionnalistes …

            Vous êtes comme les Pharisiens, propriétaires de leur religion,
            et n’y laissant entrer personne,
            comme le leur a reproché Jésus (Luc, 11, 52).

            Sur ce point, votre Vie est à revoir. Je vous souhaite d’y arriver.

            • Pierre Mary de Montamat says:

              ‘le modernisme est né sous la pression
              des “catholiques de gauche”, c’est à dire du marxisme soviétique …’

              Vous devriez réviser votre histoire…

              Mais peut-être que l’histoire est aussi le fruit du modernisme ?

  2. anne11 says:

    D’une part, je n’achèterai jamais ce livre, étant donné que ce monseigneur fait partie intégrante de cette église dont il est dit dans la parole;
    “Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.”
    D’autre part, ce charmant mgr ne cesse de venir en France (au nom du pape) mais on ne l’entend jamais dire à ceux dont il a la charge de se plonger dans Sa Parole et de la scruter jour après jour et ceci de TOUTE URGENCE!!!
    C’est facile d’écrire des livres défaitistes et moralisateurs mais transmettre l’espérance de Son Retour est une toute autre chose…

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Un minimum d’informations sur le Cal Sarah vous permettrait d’avoir un jugement plus nuancé… Notamment sur ce ‘charmant ‘ Mgr, là vous faites fort, car il est assez exceptionnel au Vatican, parmi les Cardinaux de Curie. Ce que vous dites ensuite est inexact ‘on ne l’entend jamais…’. Notamment, c’est un des rares à défendre l’orientation de la Messe.
      Vous avez une manière assez simpliste d’attribuer , de distribuer la Parole de Dieu à votre manière; est-ce bien prudent ?
      Je pense que vous n’avez pas lu le livre pour conclure de la sorte. Méfiance sur les recensions ou les entretiens de présentation d’ouvrages qui sont forcément incomplètes…
      Je crois que si on ne quitte pas le ton de l’anathème systématique, on va se replier et rien n’avancera…

  3. deogratias says:

    Que cet évêque se convertisse, qu’il suive les traces de Mgr Lazo.

    • Oui la racine du mal est bien Vatican II et ses mauvais textes qui ont introduit la révolution dans l’Eglise.
      Malgré tout le cardinal Sarah semble être un homme de bonne volonté.
      Dans cette destruction généralisée de l’Eglise il faut prier pour que les quelques hommes d’Eglise qui voient la terrible réalité aillent jusqu’au bout et condamnent fermement Vatican II et la nouvelle messe protestantisée (voir le bref examen critique des cardinaux Ottaviani et Bacci).

  4. marchand says:

    Sarah :encore un anti cardinal… comme si le fait seul de regarder et contempler la croix de NSJC suffisait pour se sauver! et les actes alors?: confessions, jeûne, sacrifices, se taire…???? quel bande d’aveuglés ces conciliaires, des dévisseurs d’ampoules et c’est tout! “donne un nez rouge, donne un nez rouge, donne un nez rouge à ton frèreu….”

  5. Isabelle P says:

    Merci les Lumières !
    Et merci pour la facture !

  6. Petra says:

    Si Jésus nous avait traités de bande de c.., je ne crois pas qu’il l’aurait pensé ! Il savait plaisanter, exagérer au besoin et était rempli de compassion ; Dieu est Amour, il nous a créés à son image ; et nous sommes le temple de l’Esprit . Il ne nous considère pas en fonction de notre intelligence mais de l’amour. Mon chat ou mon chien n’a pas l’intelligence humaine , et il fait beaucoup de bêtises, mais je l’aime quand même !
    Oui la croix nous apprend beaucoup . Certes il faut lire la Parole, mais il vaut mieux la prier . On peut être un grand théologien et s’imposer beaucoup de disciplines et ne pas avoir la foi ; Saint Paul l’a dit : à quoi tout cela me servira-t-il si je n’ai pas la foi ?

    • Soupape says:

      1 – “ESPRITS SANS INTELLIGENCE … “. C’est la façon polie … de dire la même chose ! …

      Pour le reste, vous oubliez la Colère de Jésus contre les marchands du Temple,
      qu’IL a peut-être chassé … à grands coups de pieds … dans le patapoum …!
      Même si la noblesse naturelle de Jésus
      l’empêchait de pratiquer ainsi, … et l’a conduit à se faire un fouet … et à l’utiliser, …
      l’intention était la même !
      Etre Chrétien ne consiste pas … à être toujours “béni oui-oui” …

      2 – Notre intelligence des choses de Dieu .. est aveuglée par le Péché,
      qui nous empêche … de faire les liens utiles.

      On ne peut pas comprendre la Parole de Dieu,
      tant qu’on n’est pas sorti UN MINIMUM du Péché … par la grâce !

      De ce point de vue, on ne peut PAS être théologien et athée. …
      On ne peut pas se contenter de “présenter” la Foi Chrétienne … de façon “universitaire” …

      3 – C’est pourquoi un cours de théologie DOIT commencer
      par une invocation de l’Esprit Saint.

      Car il est téméraire d’espérer comprendre, et faire comprendre, la Parole de Dieu,
      sans demander à Dieu des explications..

      D’ailleurs la 1ère Béatitude est : “Beati pauperes spiritu”
      “Heureux les pauvres en esprit”,
      c’est à dire :
      Heureux ceux qui demandent à Dieu son AIDE … pour comprendre Ses Paroles.!

      Je suppose que c’est ce que vous appelez : “prier la Parole”.

      Si on n’est PAS dans une attitude de réception … Dieu ne peut RIEN nous expliquer,
      car nous l’empêchons “d’EN PLACER UNE” … et c’est bien fait pour nous ! …

      • Pierre Mary de Montamat says:

        Très drôle le délire de Petra qui aime son animal bien qu’il n’ait pas d’intelligence !!! Il faudrait arrêter de tout mélanger…
        Et ensuite le Sous-Pape nous fait une nouvelle crise d’humilisme, d’angélisme , de quiétisme. Ses commentaires sont pleins de confusion: au secours !!!

  7. Pierre Mary de Montamat says:

    ‘mais son éducation conciliaire pose des limites à son analyse.’ Je crois que c’est très bien vu: il y a des ‘conciliaires’ qui le sont comme malgré eux, sans comprendre aujourd’hui que certains points sont du pur modernisme, comme par exemple ce qu’il appelle une ‘crise culturelle et identitaire’: non pour le ‘culturel’, c’est d’abord une crise de foi, purement et simplement, donc d’identité chrétienne. Les ‘chefs’ de l’Eglise sont des modernes, car ils sont idéaliste et nominalistes. La dernière intervention de François sur les crèches est surréaliste ! Il dit qu’elles doivent apparaître dans le domaine public car ce sont des biens culturels, au-delà de la religion ! Laïcisme oblige !
    Et là ou le Cal résiste, c’est bien expliqué:’ le cardinal Guinéen préconise, et en cela il suit la doctrine pérenne de l’Église, une réforme spirituelle chez l’homme qui passe nécessairement, pour sa sanctification, par poser à nouveau le regard sur la Croix.’
    C’est un des très rares Cardinaux résistants, d’ailleurs, François le tolère, après lui avoir changé ses 26 collaborateurs à la Congrégation dont il est le Préfet. Il sait très bien qu’il n’y aura plus d’avancées ‘liturgiques’ car tout a été modifié, et largement dégradé par un clergé déformé.
    Et le brave Cal à continuer d’être fidèle avec les lumières qu’il reçoit de Dieu. Il ne faut pas éteindre la mèche qui fume encore…
    Dernier commentaire pour Sous-Pape: il explique le scène des pèlerins d’Emmaüs: ‘”Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit !” … Plus loin avec les Apôtres, ‘Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures.’ Dieu, lorsqu’il s’adresse à l’homme s’adresse à sa faculté naturelle d’intelligence, même pour enseigner le foi. Si l’intelligence est dévoyée, elle ne recevra pas le message transmis. Nous avons besoin d’une intelligence droite pour accueillir et faire croître la foi en nous.

    • Blandine says:

      Ca va etre de plus en plus difficile, vu que la faculté naturelle d’intelligence est maintenant tordue dès le berceau.

  8. robe31 says:

    le livre du cardinal Sarah vous aura bien fait tous causer , c’est déjà un résultat

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Oui, c’est bien de causer, vous avez raison.

      Alors, apprêtez-vous, car nous allons bientôt avoir un article sur la dernière analyse de… Emérite Benoît XVI, qui va en laisser plus d’un pantois…

      Vous avez peut-être déjà lu le texte. Est-ce un retour de la doctrine ? Est-ce que Benoît XVI est la partie intellectuelle du cerveau de François ?

      Analyses à suivre…