Officiellement, il a neuf ans et est de nationalité algérienne, pays en guerre comme chacun sait. Comme le raconte le quotidien régional de gauche Ouest France dans son édition du 27 septembre.  En fin d’après-midi, cette chance pour la France avait été contrôlée sans billet dans le train Paris-Rennes et bien sur sans accompagnement. Il a d’abord été conduit au commissariat qui a appelé le centre de protection de l’enfance. Des éducateurs sont venus le chercher et, bien entendu, rapide comme un dromadaire, a pris la tangente…

Il fit reparler de lui quelques heures plus tard, à 3 heures et demie, la brigade anti criminalité de Rennes est appelée pour un cambriolage rue Saint-Hélier dans un bar tabac. À leur arrivée, ils aperçoivent quatre jeunes qui prennent la fuite à la vue de la police. Ils en rattrapent deux, dont notre Freddy Adu de la délinquance sur qui on retrouve des objets provenant du cambriolage…

L’enfant a été ramené une nouvelle fois au commissariat, avec un autre mineur de 16 ans. Les éducateurs sont encore venus le chercher et il a réussi une nouvelle fois à leur fausser compagnie. Il est toujours en fuite. La loi ne permet pas de placer en garde à vue des mineurs de 9 ans. La seule action possible est éducative. L’autre mineur sera convoqué par le juge pour enfant si sa participation au cambriolage est démontrée.

Des délinquants de cette précocité, franchement, ça manquait en France… Quand on vous dit que les migrants sont une chance…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :