L’affaire de l’Aquarius provoque des remous entre la France et L’Italie. Les insultes que Macron a adressées au gouvernement italien après le refus de ce dernier d’accueillir le bateau de l’ONG SOS Méditerranée avec à son bord plus de 600 migrants ne passent pas dans la péninsule.

« J’espère qu’une personnalité du gouvernement français fera des excuses le plus vite possible » a souligné Matteo Salvini, le ministre italien de l’Intérieur. Et puisque le président français a défini comme « vomitive » la politique anti-immigration de Salvini, celui-ci l’exhorte « à accueillir dès demain matin les 9 000 migrants qu’il s’était engagé à accueillir. Notre action bénévole ne mérite pas d’être apostrophée de cette manière par un représentant du gouvernement français. » « Les insultes de qui repousse et ferme les ponts, nous ne les acceptons pas, a-t-il ajouté. Si les Français auront l’humilité de demander pardon, nous serons amis comme avant. »

Parallèlement à cette déclaration, le ministre italien des Affaires Étrangères, Enzo Moavero Milanesi, a convoqué ce matin l’ambassadeur de France à Rome Christian Masset qui, absent, s’est fait représenter par la chargée d’affaires, Claire Anne Raulin. « Le ton utilisé par Macron est injustifiable, lui a expliqué Milanesi. Il faut remédier au plus vite à cette situation. »

Le sommet franco-italien qui doit se tenir vendredi prochain à Paris est remis en cause par le premier ministre italien, Giuseppe Conte : « L’Italie ne peut accepter des leçons hypocrites de pays qui, sur le thème de l’immigration, ont toujours préféré tourner la tête de l’autre côté. »

En effet l’Italie, avec ses milliers de côtes maritimes et sa position face à la Libye, se trouve en première ligne et seule pour affronter les vagues successives et journalières de débarquements de clandestins. Qui, selon les lois internationales, doivent rester sur son territoire afin de faire leur demande d’asile. En fermant ses ports, le gouvernement italien lance un signal aux autres pays européens : ou une véritable action pour mettre fin au trafic d’êtres humains venant d’Afrique est mise en place par l’Union européenne ou les autres pays méditerranéens auront à accueillir les bateaux surchargés de « migrants ». L’Italie en a assez…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :