calais-routiers

Les médias connaissent depuis longtemps ce qui se passe dans la jungle de Calais en matière de « droits de l’homme ». Agressions, prostitution, port d’armes à feu, trafic de stupéfiants, nuisances diverses, atteintes à la propriété des riverains, etc. Avec la complicité du maire, Mme Bouchard, du Parti républicain, Calais est en train de s’assécher sur le plan économique.

Le gouvernement préfère faire arrêter par la police ceux qui protestent contre de tels désordres comme le général Piquemal, plutôt que d’essayer de faire respecter les lois en matière de sécurité.

Or un phénomène nouveau est apparu. Selon le syndicat MGP-Police FO, 25 plaintes de routiers ont été enregistrées. Ceux-ci se font agresser par les migrants, en général sur les aires de repos, les stations-services ou les zones industrielles. Le processus est toujours le même. Un migrant interpelle le routier  quand il est hors de son camion pendant qu’il fait son plein d’essence; pendant ce temps un autre migrant lui dérobe ses biens. Plus grave est la menace avec armes. Les vols concernent les portefeuilles, les ordinateurs et tout ce qui est électronique genre téléphones portables et tablettes.

Les routiers se plaignent que la police ne fait rien. Pourtant elle a déjà interpellé en flagrant délit beaucoup de ces voleurs en faisant des « planques ». Mais apparemment, cela ne débouche guère sur des poursuites judiciaires. Le procureur général de Douai dont dépend Calais affirme que « la réponse pénale est ferme et systématique ». Or selon la police « les auteurs sont le plus souvent relâchés avec un rappel à loi… Aucun migrant à ce jour n’a été condamné ».

Ainsi les routiers vivent la peur au ventre. Mais les Calaisiens qui protestent contre cette situation se retrouvent au tribunal en comparution immédiate. Manifestement il y a en France une justice à deux vitesses. L’ombre de Taubira continue de planer sur Calais.

                                                                  Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :