Le député LREM M’Jid El Guerrab, élu des Français de l’étranger, est au centre d’une polémique après avoir donné mercredi deux coups de casque au socialiste Boris Faure, opéré en urgence. Une enquête pour «violence aggravées» a été ouverte mercredi soir par le parquet de Paris et le député vient d’être placé en garde à vue ce vendredi.

La violente altercation a eu lieu rue Broca, dans le Ve arrondissement de Paris.

M’Jid El Guerrab, né en France de parents marocains, a commencé son engagement politique au parti socialiste, avant de rejoindre Emmanuel Macron et de devenir député des Français de l’étranger en surfant sur la vague LREM.

Boris Faure est lui premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger.

Les deux hommes se détestent sur fond de rivalités politiques depuis que M’Jid El Guerrab a quitté le PS pour suivre Macron. En mai 2017, Boris Faure avait publié sur le blog «Français à l’étranger – Français du Monde» , de Mediapart, une tribune intitulée M’Jid El Guerrab, portrait d’un opportuniste ordinaire.

Selon le magazine Marianne, M’Jid El Guerrab passait en scooter quand il a aperçu Boris Faure. Il se serait arrêté pour engager une conversation qui a rapidement dégénéré. Un témoin raconte : «Ils commencent à discuter et au bout de quelques minutes, le député lui assène un coup de casque très violent puis un deuxième. L’autre tombe par terre, en sang».

Des agents de sécurité sont intervenus. Boris Faure a été conduit à l’hôpital par les pompiers. Son état général «s’est rapidement dégradé» et il a «dû être opéré en urgence», a indiqué ce jeudi sa famille dans un communiqué.

M’jid El Guerrab a reconnu un geste violent, mais prétend avoir réagi à des «insultes racistes» et à une «agression physique». Se présentant comme une victime, il affirme s’être vu prescrire six jours d’ITT (Incapacité totale de travail) et avoir intention de «porter plainte pour agression».

Pour ajouter à la confusion, l’un des vigiles témoigne que Boris Faure n’a pas agressé le député mais l’a traité de «sale arabe». Et c’est au tour de la famille de Boris Faure de menacer de porter plainte pour diffamation.

«Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté cette agression. Rien ne saurait justifier un tel déchaînement de violence. Toutes les conséquences de cet acte devront être tirées. Nous adressons notre fraternel soutien à notre camarade, à sa famille et à ses proches. Qu’ils sachent que la famille socialiste est unie derrière eux», a écrit le parti socialiste dans un communiqué.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

20 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :