general-philip-breedlove

Le général américain Philip Breedlove, commandant de l’OTAN en Europe, a indiqué ce mardi 1er mars que des terroristes, des criminels et des combattants étrangers s’introduisent en Europe parmi l’afflux de demandeurs d’asile. Ce n’est pas une révélation mais cela s’ajoute aux nombreuses mises en garde dont nos gouvernants ne tiennent aucun compte.

Le général Breedlove a notamment déclaré devant le comité sénatorial des services armés que des djihadistes « profitent du manque de résistance pour se frayer un chemin, traitant les nations européennes comme les leurs ».

Pour le reste de ses déclarations, le général Breedlove est retombé dans les délires de la propagande américaine et mondialiste. Niant le rôle des Etats-Unis, de l’ONU et des agents du Nouvel Ordre Mondial de type Soros, le général Breedlove a prétendu que cette immigration massive était la faute du Kremlin et de Bachar el-Assad. Plus fort encore dans l’art de la manipulation, le général Breedlove a ajouté que les mouvements nationalistes européens qui s’opposent à l’arrivée des réfugiés représentaient également un risque de violence.

Depuis 2013, le général Breedlove est connu pour son opposition farouche à la Russie, qu’il qualifie de « menace existentielle à long terme » pour les États-Unis, ainsi qu’à Bachar el-Assad contre lequel il réclame de nouveaux moyens.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :