Le gouvernement russe n’a pas l’habitude de s’ingérer ouvertement dans les affaires judiciaires, qui plus est à l’étranger. Une fois n’est pas coutume, le ministère russe des affaires étrangères s’est fendu ce vendredi d’un communiqué de presse dénonçant la relaxe des Femen ayant profané la cathédrale Notre-Dame de Paris. « Nous avons remarqué la relaxe prononcée par un tribunal parisien en faveur des membres du groupe Femen qui ont perpétré en février 2013 un acte de délinquance à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s’agit d’une décision dont le caractère politiquement motivé ne fait aucun doute. La justice française a fait fi des sentiments bafoués des croyants indignés par la profanation d’une des cathédrales les plus vénérées de France. Ceci étant, le tribunal, dans une insulte au bon sens, a condamné à une amende les gardiens de la cathédrale jugés coupables d’un comportement trop brutal envers les activistes du groupe Femen. » indique notamment le commentaire officiel russe.

 

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :