Les élections municipales de dimanche dernier signent une défaite pour Macron et son parti La République en Marche qui a montré son impossibilité à s’inscrire dans le paysage politique local.  

Une petite vague verte, due en grande partie à une très forte abstention notamment de cet électorat bourgeois de la droite molle composé de beaucoup de personnes âgées qui ne se sont pas déplacées à cause de la crainte du coronavirus, qui met en émoi la bien-bien-pensance a déferlé sur quelques communes.

Mais pas qu’elle : une autre vague, aussi dangereuse que celle des rouges ayatollahs de l’environnement, s’est abattue sur la France : un islam conquérant, fier de la victoire des verts, qu’il fait sienne !

Preuves en images.

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires