Une des plus effroyables lois au monde est passée inaperçue, hormis sur MPI. L’État de New York, bientôt suivi par celui de Rhodes Island, a autorisé l’avortement totalement libre jusqu’à la fin de la grossesse même la veille de leur naissance. Tous les enfants prématurés nés vivants après 24 semaines (5 mois de grossesse), soit la période de viabilité, peuvent être éliminés ou laissés sans soins jusqu’à ce qu’ils meurent. Cerise empoisonnée sur le gâteau, des non-médecins seront autorisés à pratiquer ces infanticides. Toute loi ou intervention pro-vie sont interdites.

L’horreur absolue. Des enfants parfaitement viables se voient injecter du chlorure de potassium dans la poitrine au travers de la paroi abdominale de la mère. Dans certains cas l’accouchement est mis en route et dès que la fontanelle est visible on enfonce un trocart dans le cerveau qui est aspiré ; cette technique permet de réduire la tête pour qu’elle passe plus facilement. L’horreur d’une barbarie pure : un bébé n’est pas considéré comme un être humain jusqu’à la naissance et même après…

Or tant Gina Raimondo à Rhodes Island que Cuomo à New York, sont des gouverneurs “catholiques”. Cuomo a d’ailleurs déclaré « Je ne suis pas là pour représenter l’Eglise catholique ». On s’en douterait après une telle horreur !

Pour fêter l’évènement le World Trade Center a été éclairé en rose : triste réjouissance.

Plusieurs évêques ont demandé l’excommunication de Cuomo. L’archevêque de New York Mgr Dolan, a déclaré que ce n’était « pas une réponse appropriée ». Ne rien faire ni dire, c’est être complice et donc avoir du sang sur les mains. Il a cependant ajouté : « Ne vous vantez pas de faire de l’État de New York la capitale mondiale de l’avortement. Vous n’avez pas besoin d’être catholique pour abhorrer ce genre de choses. » Pour lui, Cuomo est un « mauvais garçon ». Doux euphémisme : cet homme est un assassin monstrueux qui va déclencher un génocide sélectif.

Mais selon le droit canon cette excommunication est latae sententiae. En clair il n’est pas besoin de la fulminer, elle s’applique automatiquement dans des conditions de cette nature. Il eut été bon de le rappeler. Récemment en Amérique, un prêtre a refusé la communion à un gouverneur ayant voté une loi d’avortement. C’était arrivé à Giscard au Bourget après le vote de la loi Veil. Par ailleurs, les chefs religieux de différentes confessions ont condamné le vote de cette loi. Le rabbin Steven Pruzansky, dirigeant de la coalition pour les valeurs juives, a déclaré que la loi éliminait les protections accordées aux femmes enceintes attaquées, ainsi qu’aux bébés à naître. «Il y a quelques semaines à peine, Israël a été choqué lorsqu’un terroriste a abattu une jeune femme, entraînant la mort de son bébé. Un pays entier a pleuré ce que l’État de New York voudrait nous faire croire comme étant une chose banale sans aucune incidence. Sous prétexte de progressisme, New York nous ramène à un âge primitif où l’infanticide était également accepté – et le fait que ces «progressistes» veuillent adopter l’euthanasie ne devrait surprendre personne. »

Tous les sondages indiquent que la nouvelle loi est radicalement déconnectée de l’opinion de la plupart des Américains sur l’avortement. La loi Veil plus restrictive permet de faire de même en cas de malformation ou de maladie génétique grave.

New York, la capitale mondiale de la finance, tout un symbole, et de l’avortement. La vie n’y vaut plus rien… Pour un enfant qui nait, trois sont éliminés par l’avortement.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Mots clefs ,

5 commentaires

  1. Il est intéressant que ce soit un juif, le rabbin Steven Pruzansky, qui défende les enfants à naitre.
    J’ai appris d’une personne, qui elle-même l’a appris de 3 sources sures différentes, que Simone Veil aurait dit en privé que la loi pour “l’avortement, c’est pour les goyims”…
    Et les pauvres goyims vont ensuite encenser la mère Veil…

    • Simone Veil, qui faisait partie du b’nai brith (la franc-maçonnerie juive) appliquait les lois du talmud:

      “Le taux de naissance des goyim doit être diminué matériellement.” (Zohar II, 64b)

      “L’extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu” (Zohar II, 43a)

      http://www.contre-info.com/talmud-un-best-of

  2. Par rapport a quelques decennies une multitude de gens reviennent a Dieu ,liberation prochaine du satanisme ?esperont son intervention imminement ,car avec les guerres ,massacres d innocents par millions nous sommes en plein apocalypse .

  3. “La loi Veil plus restrictive permet de faire de même ”
    Exact
    Mais ne pas oublier que l’avortement jusqu’à la naissance a été autorisé en France dès 1954, en cas de malformation grave ou danger pour la mère sous le sigle IMG (médical) ou ITG (thérapeutique).
    D’ailleurs je faisais savoir dans un commentaire que les avortements prétendus “clandestins” (quelques dizaines de 1000) étaient en majorité pratiqués dans les hôpitaux avec la complicité de gynécologues de gauche, sous la rubrique “IMG” ou quand l’avortement était très précoce “curetage après fausse-couche”. Quand on est obstiné à tuer, on trouve toujours des prétextes et des moyens.

  4. La vérité est ailleurs. Et très différente de l’article. “Un projet de loi signé début 2019 ajoute des protections supplémentaires à l’accès à l’avortement, notamment en permettant à certains professionnels de la santé non médecins d’exécuter la procédure et en autorisant les avortements de plus de 24 semaines si le fœtus n’est pas viable ou de protéger la santé de la mère ( avant le changement de loi, cela se limitait à la protection de la vie de la mère)”