Les auditeurs d’Europe 1 sont habitués à entendre l’humoriste Canteloup faire des imitations pour commenter l’actualité. Mais quand il imite la voix de François Hollande pour commenter “l’affaire Theo” et s’adresser “aux gays”, le reste de l’équipe radio s’étouffe.

En quelques instants, les mêmes qui vous disaient qu’il faut pouvoir rire de tout lorsque un artiste fait dans le blasphème et l’anti-christianisme graveleux se mettent à s’indigner.

C’est d’abord la société des rédacteurs d’Europe 1 qui fait part, sur son compte Twitter de « son indignation » , décrivant un « malaise réel au sein de la rédaction ». C’est ensuite… l’association des journalistes LGBT qui,  sur Facebook, parle de « propos scandaleux », d’ “homophobie” et de “culture du viol“.

On sent bien, à ce moment, qu’il n’en faudrait pas beaucoup plus pour que la carrière de Nicolas Canteloup se termine ici. Rétropédalage de sa part et excuses publiques suivent. Cela suffira-t-il ?

Cela montre en tout cas qu’il existe bien des tabous, quoi qu’en disent ceux qui par ailleurs défendent le droit au blasphème.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :