Au moins trois bombes ont explosé dimanche à Maiduguri, fief de Boko Haram, a annoncé l’armée nigériane. Les habitants affirment que 85 personnes sont mortes, un chiffre que récusent pour l’heure les autorités rapporte jeuneafrique.com. « Je peux vous assurer que pas moins de 85 personnes ont péri », a déclaré un habitant, Sabo Ahmed. « Les chiffres donnés par la police correspondent seulement aux victimes transportées à l’hôpital ».

Le porte-parole de la police de l’État de Borno, Victor Isuku, avait auparavant fait état de 54 morts et 90 blessés. Un bilan très contesté, y compris au sein des autorités nigérianes. « Oui, le nombre de morts devrait être plus élevé que ce qui vous a été dit mais 54 est le chiffre officiel », a affirmé une source sécuritaire, sous couvert de l’anonymat.

« Il y a eu trois explosions d’engins artisanaux improvisés dans les quartiers de Gomari et d’Ajilari à Maiduguri » à 18h21 GMT dimanche 20 septembre, a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l’armée, Sani Usman, avant d’imputer ces violences à Boko Haram. « Nous avons entendu la première déflagration […] peu après notre entrée dans la mosquée pour les dernières prières de la journée », a raconté un habitant du quartier de Bulunkutu. Une autre explosion a ensuite eu lieu dans le quartier de Binta Sugar, selon lui. Suivie, quelques minutes plus tard, d’une troisième déflagration. « Il y a eu une grosse boule de feu après la deuxième explosion », a quant à lui témoigné Ndahi Mache, un autre habitant de Maiduguri.

Le porte-parole de l’armée a confirmé que les forces de sécurité avaient été déployées sur place et a ajouté que « l’armée était déterminée à vaincre les terroristes de Boko Haram dans les plus brefs délais ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :