Ah qu’il est beau l’œcuménisme prôné par l’Église conciliaire : il oblige, sous peine des pires sanctions canoniques et sociales, ses fidèles en perte de repères catholiques à s’accoquiner avec des protestants qui n’hésitent devant aucun blasphème pour asseoir leur progressisme génétique, follement arc-en-ciel en ce XXIe siècle déconstructiviste.

L’Église luthérienne suédoise, surfant sur le progressiste sexuellement correct contemporain, vient de sortir un dépliant où le blasphème côtoie la genderofolie : il s’intitule Sous l’arc-en-ciel tu n’es pas seul, déforme la Bible pour légitimer le style de vie des invertis, et en arrive à présenter le Christ comme un « queer ». Cerise sur le gâteau, ce prospectus est à destination des mineurs Lgbt.

Sans scrupule, cette brochure explique qu’une personne qui éprouve de l’attraction pour une personne du même sexe peut être tranquille parce que « l’homosexualité n’est pas spécifiquement mentionnée dans la Bible ». Nous sommes là devant un cas d’école négationniste des plus parlants : aux oubliettes donc la destruction de Sodome (Genèse 19, 1-29), le délit des hommes de Gabaa (Juges 19, 11-30), le Lévitique ((18, 1-30; 20, 1-27) et surtout les lettres de Saint Paul, toutes ces sentences divines des plus dures contre le péché contre-nature.

Plus grave, l’Église luthérienne suédoise n’hésite pas à décrire un Christ « queer » qui «  a fait beaucoup de choses étranges, en infraction avec les normes ». Selon l’opuscule, le Fils de Dieu aurait même été un ennemi de la famille du fait qu’ « Il n’a pas défendu la sienne mais a rompu avec elle, exhortant ses disciples à faire de même. En outre il a formé une nouvelle famille autour de lui dans laquelle il a accueilli tout type de personnes ».

Mais faut-il s’étonner de cette lecture dénaturée de la Bible  : Luther n’en a-t-il pas jeter les bases ? Faut-il s’étonner de cette plus qu’ouverture, bénédiction du monde Lgbt : le protestantisme n’a-t-il pas érigé comme seul critère du bien et du mal le sentiment privé, la conscience morale individuelle autonome, la liberté de conscience absolue, chaque homme ainsi se faisant sa propre religion sans rapport avec la loi naturelle et divine ? Faut-il s’étonner de cette disparition finale de la notion même de péché, l’hérésie luthérienne n’a-t-elle pas établi que seule la foi sauve et que les œuvres ne sont rien, relativisation pratique du péché ?

Cette dérive contre la loi naturelle de l’Église luthérienne suédoise, -et de bien des sectes protestantes d’ailleurs-, est inscrite dans la culture libérale et progressiste de l’hérésie protestante. Ce qui est grave c’est la volonté toujours pressante et prenante des hiérarques conciliaires d’une union œcuménique entre les catholiques et ces blasphémateurs. Là-aussi c’est une dérive contre-nature à laquelle l’Église conciliaire soumet ses fidèles!

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Luther était un moine débauché, ivrogne, ordurier et apostat. Au lieu de combattre ses péchés par la prière et la pénitence il a considéré que ses péchés étaient couverts par les mérites de Jésus Christ. « pèche fortement mais crois encore plus fortement » était la devise de Luther. Donc plus de fuite du péché ce qui est la porte ouverte à la débauche. Véritable disciple de Satan il a entrainé une partie de la chrétienté dans le schisme et l’hérésie entrainant d’innombrables âmes en Enfer. Ces luthériens qui maintenant font la promotion des mœurs contre nature sont dans la droite ligne de leur fondateur satanique. Voir le livre « Le vrai visage de Luther » de l’Abbé Gleize aux éditions Clovis.

  2. Daniel Daflon says:

    Ces imbéciles de Suédois sont en train de creuser leurs propres tombes en accueillant les envahisseurs chez eux.

  3. robe31 says:

    vous tous qui croyez dans le Christ , un peu de patience , l’Islam arrive , encouragé par votre pape et vos évêques et va vous mettre TOUS d ‘accord

  4. Gauthier says:

    “Dante, dans sa Divine Comédie, place Mahomet en Enfer. Vérifiez, c’est au chant XXVIII, dans le huitième cercle et la neuvième fosse qui accueillent, dans leurs supplices affreux, les semeurs de scandale et de schisme. Le pauvre Mahomet (Maometto) se présente comme un tonneau crevé, ombre éventrée « du menton jusqu’au trou qui pète » (c’est Dante qui parle, pas moi). Ses boyaux lui pendent entre les jambes, et on voit ses poumons et même « le sac qui fait la merde avec ce qu’on avale ». Il s’ouvre sans cesse la poitrine, il se plaint d’être déchiré. Même sort pour Ali, gendre de Mahomet et quatrième calife. Ce Dante, impudemment célébré à Rome, est d’un sadisme effrayant et, compte tenu de l’œcuménisme officiel, il serait peut-être temps de le mettre à l’Index, voire d’expurger son livre. Une immense manifestation pour exiger qu’on le brûle solennellement me paraît même inévitable.”

    http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article1564

  5. carla says:

    Le délit des hommes de Gabaa (Juges 19, 11-30), Mais aussi lissez Juges 20, 3-7 ….. Incroyable le sans gêne du Levite, pour ne pas être violé lui il jette en pâture sa femme de deuxième rang, aux voyoux ils la tuent, et …. il explique ceci: Ils ont voulu me tuer et ils ont abusé de ma femme jusqu’a ce qu’elle meure. “Mais il ne dit pas que c’est lui qui la jetée en pâture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !