Les dirigeants de l’Union européenne ne cessent d’insulter la souveraineté hongroise et le PPE au sein duquel siège Viktor Orban le pousse vers la porte de sortie, préparant ainsi la voie à la naissance d’un nouveau parti pan-européen avec d’autres leaders tels que Matteo Salvini.

En attendant, ce 18 septembre, Viktor Orban signait de nouveaux accords de coopération avec la Russie de Vladimir Poutine. Ci-dessous, les images de leur conférence de presse commune.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Sanguedolce says:

    L’UE veut contrôler les frontières de la Hongrie en envoyant des hommes de Frontex. Très certainement Orban refusera cette ingérence, l’UE n’a rien fait depuis trois ans, c’est la Hongrie qui a financé le mur protecteur des frontières de Schengen. Si l’UE contrôle les limes, cela veut dire outre la perte de souveraineté, la porte ouverte à l’invasion migratoire.

  2. Daniel Daflon says:

    Victor Orban a bien compris que devant les menaces et les ingérences des dictateurs de l’UE, il devait se préparer à une coupure d’avec l’UE s’il voulait sauver son pays de la barbarie importée, et donc se rapprocher de la Grande Russie nationaliste. L’Ouest est à la botte des banksters américains et il n’y a rien de bon à en attendre.