La présidente du Front national a eu bien du mal à faire entendre sa voix lorsqu’elle a rapporté les “horreurs” sexuelles dont Pierre Bergé, patron du Monde, partenaire sexuel d’Yves saint-Laurent, s’est rendu coupable, d’après le livre de Fabrice Thomas: Saint-Laurent et moi, une histoire intime, qui est paru récemment. Dés que Marine Le Pen, invitée de l’émission de France 3 du 5 novembre 2017, “Dimanche en politique”,  a tenté d’aborder le sujet, elle s’est fait couvrir la voix par le journaliste qui l’interviewe (François Letellier). Ceci alors que les scandales de harcèlement et d’abus sexuels très croustillants sont au contraire plébiscités dans l’actualité. Sauf lorsque l’oligarque Pierre Bergé, homosexuel revendiqué, militant des droits LGBT, est lui-même gravement compromis, non seulement d’abus (harcèlements et tortures) de supérieur à employé, mais également de pédophilie.

Le milliardaire-oligarque Pierre Bergé, était jusqu’à sa mort en septembre dernier, actionnaire du Monde avec Mathieu Pigasse –banquier du groupe Lazard– et Xavier Niel –magnat des télécommunications. De bons soutiens à l’élection d’Emmanuel Macron!

Le politiquement correct favorable au mariage gay et autres comportements gays ne trouverait-il des “porcs” que lorsqu’ils s’agit d’hommes harcelant des femmes? Le livre de Fabrice Thomas, chauffeur au service de Yves Saint-Laurent et de Pierre Bergé, ne mériterait-il pas l’attention de la police et de la Justice étant-donné la teneur horrifiante de ses révélations de première main? Un livre qui n’a paru, il faut le remarquer, qu’après la mort de Pierre Bergé, accusé dans ce livre d’être un affreux tortionnaire sadique. Probablement eut-il été trop dangereux pour son auteur de le faire paraître avant ?

Marine Le Pen répondait ici à un article du Monde du 4 novembre qui faisait état de harcèlement de femmes au Front national, dénonçant une attaque «bassement politique», elle  a poursuivi:

On ne peut pas pour des raisons bassement politique se permettre de faire de telles accusations, mais peut-être est-ce pour détourner le regard des horreurs que l’on apprend sur l’ancien propriétaire du Monde Pierre Bergé, qui est accusé dans un livre d’avoir autorisé des actes de pédophilie dans sa maison de Marrakech.

“C’est autre chose, c’est autre chose! C’est sous le coup d’une éventuelle diffamation ce que vous venez de dire ?” lui couvre la voix le journaliste, François Letellier.

“Non, Monsieur, non c’est un livre dont personne ne parle peut-être parce que c’est Pierre Bergé qui est une grande figure moraliste (sic) de la gauche, donc là il s’agit d’actes dont personne ne veut parler. Mais pourquoi vous êtes gêné, parce que c’était le propriétaire du Monde ?

Il est vrai que ce livre est à vomir et révèle des abominations. Ce n’est pas la première fois que des échos de comportements sexuels immondes sont révélés sans pourtant créer des réactions proportionnées, ou même de quelconques réactions. Qu’on se rappelle seulement les violentes accusations de Roger Holeindre, ancien élu, mais également ancien grand reporter de Paris Match, qui avait évoqué avec force détails des crimes pédophiles dans lesquels un ancien ministre de l’Éducation nationale, le socialiste Jack Lang, était compromis. Quelles suites ces très graves accusations ont-elles eu ? Aucune à ma connaissance.

En Photo: Fabrice Thomas, auteur du livre, et son tortionnaire Pierre Bergé. L’auteur du livre avoue même qu’il a édulcoré le récit… Est-ce possible ?

Voir également:

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :