Surréaliste ! A la télévision italienne, sur Rai3, un échange vif a eu lieu entre Matteo Salvini, responsable de la Ligue et Aboubakar Soumahoro, syndicaliste italo-ivoirien de la Coordination des travailleurs agricoles de l’USB, sur le droit des travailleurs agricoles non-régularisés !

Le syndicaliste, porte-parole des migrants en situation irrégulière, demande tout bonnement la régularisation des clandestins :

« Le gouvernement doit régulariser sinon c’est une grève ! ». 

Face à cette menace le leader de la Ligue lui répond:

« Mais les immigrants illégaux font grève maintenant ? Mais dans quel pays nous vivons, désolé…  Je me préoccupe d’abord  des nombreux travailleurs italiens et étrangers en situation régulière en difficulté depuis des mois. »

Ce à quoi Aboubakar Soumahoro répond en usant du registre compassionnel en prétextant que « la régularisation doit être faite pour sauver des vies humaines » en pleine crise du coronavirus. Si quelqu’un voit le lien entre la régularisation des clandestins et le fait de « sauver des vies » du coronavirus, il pourra éclairer Matteo Salvini et beaucoup d’autres, dont nous-même. Le lien nous échappe…

En conclusion, Salvini rappelle où se situe le problème :

« le problème est que si nous continuons à régulariser les immigrants irréguliers, nous avons des esclaves, je ne veux pas que les gens aillent travailler dans les champs à trois euros de l’heure et la régularisation de masse apporte plus d’exploitation ».

Dans un pays normal, quand des clandestins s’amusent à revendiquer alors qu’ils sont en situation irrégulière, et menacent de créer du désordre, ils seraient renvoyés chez eux rapido presto. Mais dans l’Italie et l’Europe du XXIe siècle, ils ont plus de droits que les autochtones… Il est fort à craindre que l’actuel gouvernement socialo-libéral italien régularisera ces centaines de milliers de migrants illégaux. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. ce gouv ,qui l a elu ??,quand on voit les nanars de popu ici ,,et ailleurs ,,,BFPLG ,,c est ecrit dans apocalypse ,,les tocards doivent degager ,,aucune compassion .

  2. Cadoudal says:

    en Italie , comme en France, les clandestins sont la chair à canon des prêtres du Veau d’ Or;

    ceux qui dirigent la “démocratie” , qui gardent les valeurs de la République maçonnique , qui sont propriétaires des médias, tiennent les réseaux d’ influence politique et économique;

    ceux que l ‘on va adorer rituellement au dîner du Crif.

    cette submersion barbare a pour fin la destruction de l’ identité culturelle et raciale de l ‘Italie.

    en Italie, comme en France ,le pouvoir est exclusivement entre les mains de la Licra.

  3. Soupape says:

    RIONS un peu … pendant qu’on peut encore :
    ( chut ! faut pas le dire : c’est un secret des tas …
    gardé par des amateurs … qui essayent d’avoir l’air … de faire semblant … de gouverner ! )

    Voici les prévisions de leur secte, réunie au grand complet, ce lundi à 3 heures du matin :

    L’humanité frigorifiée,
    n’étant plus couverte que d’impôts,
    grelottera devant des repas froids !

    Les chômeurs exaspérés … se croiseront les bras !
    et alors les automobilistes … descendront dans la rue !
    Le pain sera réduit en miettes,
    et la pénurie de papier rongera jusqu’au format des billets de banque !

    Tout contribuable n’atteignant pas un minimum d’impôts
    sera lourdement pénalisé !
    Les quotidiens paraîtront tous les deux jours ! et les hebdomadaires, tous les trois mois !

    Il faudra des tickets pour être autorisé … à se ronger les ongles !
    et les effusions chaleureuses seront frappées … d’une taxe de prodigalité !

    Dans les forêts rasées,
    transformées en timbres-poste aux tarifs exorbitants,
    les animaux, décimés par un virus,
    iront envahir les chantiers des autoroutes abandonnées faute de crédit,
    et rigoleront du permis de chasse désormais inabordable !

    L’anarchie prendra le pouvoir,
    et les riches, dépouillés de tout, feront la révolution !
    On se tapera dessus avec des morceaux du “Concorde”

    Et, même morts, vous n’aurez pas gain de cause,
    parce que les syndicats de fossoyeurs,
    n’enterrant plus que leurs querelles, … feront la grève mondiale !

    Cette séquence est extraite et adaptée … d’une bande dessinée …
    publiée par les éditions Dargaud, en 1978 …

    On sent que c’est d’une autre époque … mais il y a quelques vues prémonitoires ! …