Theatre-royal-de-Toone

Le Théâtre Royal de Toone fait partie du folklore bruxellois. Ce petit théâtre de marionnettes existe depuis 1830, l’année de l’indépendance de la Belgique. Les spectacles sont joués en dialecte bruxellois et s’inspirent des légendes populaires.

L’écrivain Michel de Ghelderode avait rendu un bel hommage à ce théâtre des Marolles qui abrite également un estaminet où l’on sert d’authentiques bières bruxelloises ainsi qu’un musée de la marionnette bruxelloise.

Or, ce véritable patrimoine bruxellois est en danger. Trop enraciné, il ne plait plus aux fonctionnaires issus du milieu bobo en charge de déterminer ce qui doit être promu et soutenu par le ministère de la Culture.

L’association sans but lucratif Théâtre Royal de Toone lance un appel à l’aide au travers d’une pétition en ligne.

Le Conseil de l’Art dramatique veut récupérer le budget alloué au Théâtre Royal de Toone et on nous annonce dès lors que notre subvention diminuera de 5% en 2016 et sera supprimée dès 2017 avec l’intention de nous retirer le statut « Culture ». Cela signifie la fermeture du Théâtre Royal de Toone en septembre 2016! Nous demandons à la Ministre de la Culture, Madame Joëlle Milquet, de trouver une solution afin de maintenir le subventionnement du Théâtre Royal de Toone.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :