Pays-Bas – Mark Harbers, secrétaire d’Etat néerlandais à la Justice et à la Sécurité, dont le portefeuille ministériel englobait l’Asile et la Migration, a annoncé mardi sa démission pour avoir minimisé les chiffres sur la criminalité parmi les immigrés demandeurs d’asile.

La critique fait suite à la publication d’un rapport à la Chambre basse sur la criminalité des demandeurs d’asile. Ce rapport manipulait la présentation des chiffres : si des infractions comme le vol à l’étalage étaient bien mentionnées de manière spécifique, des crimes plus graves tels que les agressions sexuelles, meurtres ou homicides involontaires avaient été regroupés dans la catégorie « autres », rendant impossible toute analyse objective de la criminalité issue des demandeurs d’asile. Selon le journal Telegraaf, le rapport du Secrétaire d’Etat dissimulait ainsi 79 crimes sexuels, 51 agressions graves et 31 accusations de meurtre ou de tentative d’homicide.

Lors d’un débat houleux à la Chambre basse mardi soir, Mark Harbers, membre du parti libéral (PVV) du Premier ministre Mark Rutte, a annoncé qu’il allait présenter sa démission au roi Willem-Alexander. Le souverain a accepté cette démission « sur proposition du Premier ministre », a indiqué le cabinet royal dans un communiqué.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :