L’intérêt des médias dominants pour les affaires de pédophilie est très sélective. Qu’un prêtre soit incriminé et journaux et télévisions s’en délectent. Par contre, si les criminels pédophiles sont rabbins, moines bouddhistes, francs-maçons, politiciens socialistes, écologistes, personnalités du showbiz, militants LGBT ou immigrés, le sujet ne les intéresse plus.

L’exemple d’Alan Wright est significatif. Aucun grand média francophone n’a abordé l’affaire de pédophilie dans laquelle il a été impliqué.

Alan Wright, 75 ans, ancien Grand maître franc-maçon, est connu pour avoir assisté à des tenues maçonniques aux côtés du Prince Michael de Kent.

Mais il a été interpellé par la police à la fin de l’année 2016 pour tentative de corruption de mineur.

La police du Suffolk l’a débusqué après avoir recueilli des renseignements sur sa vie privée grâce à des officiers spécialisés ayant crée un faux compte d’enfant en ligne.

Wright pensait qu’il communiquait avec un garçon de 14 ans et lui envoyait des photos de ses parties génitales par Internet. Grâce à l’application de rencontres pour homosexuels Grindr, il s’est arrangé pour retrouver le «garçon» à la gare de Bury St Edmunds dans le Suffolk, en novembre dernier.

Mais lorsque Wright est arrivé, il a été accueilli par des agents de police qui l’ont emmené au commissariat pour interrogatoire. Ancien Grand Maître du Grand Conseil des Maîtres Royaux et Select (« Grand Council of Royal and Select Masters ») , il était aussi le Grand Maître de la Grande Loge Provinciale de Maîtres Maçons Mark d’Essex.

Un porte-parole de la Grande Loge unie d’Angleterre avait déclaré :

« Nous avons été mis au courant d’une allégation contre un franc-maçon le 1er décembre 2016, qui a immédiatement démissionné de l’organisation.

« Ayant pris connaissance de la situation, nous n’avons pas d’autres informations à ce jour et nous croyons pleinement qu’il s’agit d’un incident ponctuel et isolé.
« Nous pouvons confirmer que nous aiderons pleinement la police et les autorités compétentes si nous sommes contactés ou si nous constatons que nous pouvons volontairement le faire. Aucune demande n’a été faite.
« La Grande Loge unie d’Angleterre accorde une grande importance à la transparence totale dans ses relations avec les membres et nous avons un système disciplinaire robuste pour traiter avec les membres qui enfreignent la loi, enfreignent nos règles ou se conduisent d’une manière qui déconsidère la franc-maçonnerie.
« L’activité criminelle est totalement inacceptable au sein de l’organisation et totalement étrangère à nos valeurs. »

Alan Wright risquait une peine de dix ans de prison lors de son procès au tribunal de la Couronne d’Ipswich au mois de mars 2017. Mais que croyez-vous qu’il est arrivé ? Il s’en est sorti avec une peine symbolique (16 mois avec sursis), une amende de 1.200 £ et 80 heures de travaux d’intérêt général…

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :