Le pape François appelle les catholiques du monde entier à écouter et à suivre les règles établies par les autorités gouvernementales pour soi-disant contrer la propagation des infections au covid-19. Une exhortation qui intervient alors que les évêques français, « sous la pression de Civitas » dixit Libération, se mobilisent pour protester contre la décision des autorités nationales qui imposent la fermeture des églises.

A la suite de Civitas qui a, le tout premier le 30 octobre au matin, déposé un référé liberté devant le Conseil d’Etat contre l’interdiction de pratique du culte décidée par le gouvernement Castex, les évêques français, le lundi 2 novembre, ont pareillement fait appel au Conseil d’État afin de dénoncer une atteinte à la liberté de culte et permettre la reprise des offices religieux publics. En totale opposition avec la recommandation papale…

La recommandation bergoglienne de ne pas aller à l’encontre des mesures gouvernementales a été incluse dans l’audience générale d’hier mercredi 4 novembre, qui s’est déroulée sans fidèles dans la bibliothèque, précisément pour respecter la distanciation sociale et le confinement. Lors de la dernière audience, la semaine dernière, dans la salle Paul VI, le Pape s’est borné à saluer de loin la foule qui se trouvait dans la salle, sans embrasser quiconque ni serrer les mains. La découverte d’un fidèle positif au covid-19 a de nouveau obligé le recours à la formule de l’audition en bibliothèque transmise en streaming, adoptée lors du premier confinement italien.

« Malheureusement, nous avons dû revenir à cette audience en bibliothèque, et cela pour nous défendre des infections du Covid », a expliqué le pape François. « Cela nous apprend aussi, a-t-il poursuivi, qu’il faut être très attentif aux prescriptions des autorités, qu’elles soient politiques ou sanitaires, pour se défendre de cette pandémie. »

La distanciation sociale reste, pour Jorge Maria Bergoglio,  une obligation à respecter en tant que mesure essentielle.

« Nous offrons au Seigneur cette distance entre nous pour le bien de tous. »

Exhorter les fidèles à se soumettre à la tyrannie sanitaire des gouvernements mondialistes, telle est la mission présente de l’hôte de Sainte Marthe… Qu’on se le dise, le pape François, animé par une logique naturaliste, et par la peur, la peur de déplaire au monde des puissants, la peur de déplaire aux médias au collier, la peur d’aller à contre-courant du médicalement correct, ne se battra pas pour la reprise des offices religieux, bien au contraire !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :