A l’approche de Noël, certaines missions de la Fraternité Saint Pie X au sud des Philippines sont durement touchées par le typhon Rai, l’un des plus dévastateurs de ces dernières années dans le pays.

Le typhon Rai qui a ravagé en fin de semaine dernière le centre et le sud des Philippines a fait 375 morts, tandis que 500 personnes ont été blessées et d’autres sont toujours portées disparues. Plus de 380 000 personnes ont fui leurs domiciles jeudi alors que le typhon touchait terre au centre du pays. Des milliers de militaires, policiers, gardes-côtes et pompiers ont été déployés pour effectuer le travail de recherche et de sauvetage.

La branche philippine de la Croix-Rouge a fait état d’un « carnage complet » au niveau des zones côtières. La tempête a arraché des toits, déraciné des arbres, renversé des poteaux électriques, démoli des maisons en bois et inondé des villages – rappelant le « super typhon » Haiyan qui s’était abattu sur l’archipel en 2013[1]

L’une des îles les plus durement touchées par Rai est Bohol. Des destructions importantes ont également été enregistrées sur les îles de Siargao, Dinagat et Mindanao, les plus touchées jeudi lorsque la tempête a frappé le pays avec des vents de 195 km/h.

Il s’agit de l’un des typhons les plus meurtriers à avoir frappé le pays d’Asie du Sud-Est, où les opérations de secours se poursuivent avec l’aide de la police.

Les moyens de communication dans plusieurs parties des zones affectées ont été interrompus, rendant difficiles les efforts des secouristes pour évaluer l’étendue des dégâts. L’électricité est également hors service, affectant les stations de remplissage d’eau et les distributeurs automatiques de billets.

Nouvelles de nos missions touchées

Après 5 jours sans communications avec les missions de la Fraternité Saint-Pie X situées dans les régions les plus touchées, voici un message du prieuré de Manille donnant des nouvelles de Leyte, l’une des îles dévastées :

« Comme on l’a peut-être déjà appris, un super typhon a dévasté la partie sud des Philippines la semaine dernière. Depuis, nous attendons avec impatience les nouvelles car la FSSPX a plusieurs missions et chapelles dans les zones touchées. Monsieur l’abbé Emerson Salvador s’est rendu immédiatement à Leyte un jour après le coup du super typhon pour évaluer les dégâts causés à nos chapelles et à nos fidèles. Hier seulement nous venons de recevoir une note de sa part car la plupart des lignes électriques et téléphoniques ont été coupées.

Vous verrez sur les photos l’étendue de la destruction. Seules quelques-unes des maisons de nos fidèles ont été épargnées – celles en béton ; mais pour la plupart, elles ont souffert. Plusieurs ont complètement perdu leur maison. Pour l’instant ils viennent de faire des petites tentes à partir de bâches pour les protéger de la chaleur et de la pluie. Beaucoup ont perdu leurs toits déchirés par le vent. Notre chapelle de Bato a perdu une partie de sa toiture, tandis qu’à la chapelle de Maasin la verrière avant s’est effondrée et une partie des murs latéraux ont été cassés. Notre chapelle à Marcohon a également été endommagée.

Il faut voir aussi le bon côté des choses, nous sommes reconnaissants que personne n’ait péri. Dans l’esprit du temps de Noël qui approche, nous lançons un appel pour l’aide que vous pourriez donner à nos personnes touchées par cette catastrophe. Malgré tout cela ils gardent leur âme pleine de reconnaissance, sachant que le Bon Dieu les a protégés d’une plus grande calamité. Plongés dans de telles circonstances, ils peuvent s’unir à la Sainte Famille dans la simplicité et la pauvreté de la crèche de Bethléem.

Merci à l’avance pour vos prières et pour votre aide, matérielle ou financière.

Que le Bon Dieu vous rende au centuple votre bonté et votre générosité. »

FAIRE UN DON POUR AIDER LA FSSPX AUX PHILIPPINES  [Merci de préciser « LEYTE » sur votre don afin qu’il soit attribué aux missions de la FSSPX touchées par le typhon]

Source : La Porte Latine du 23  décembre 2021

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :