robert reich barack obama

“Planned Parenthood a été attaqué et maintenant c’est notre tour de contre-attaquer.” Ainsi commence la dernière vidéo d’appui à la multinationale de l’avortement, présentée par Robert Reich, économiste américain et ancien conseiller des présidents Barack Obama et Bill Clinton.

Dans cette vidéo, Robert Reich affirme que ne pas avoir d’enfants est bon pour l’économie.

Ce promoteur de la culture de mort déclare que “retarder ou éviter une grossesse donne un sens à l’économie parce que les droits de reproduction sont aussi des droits de production».

Robert Bernard Reich économiste, professeur à l’université, journaliste, chroniqueur et politique.

Il a été conseiller du président Bill Clinton de 1993 à 1997 et a également siégé au conseil consultatif de transition du président Barack Obama en 2008. Ces deux présidents sont étroitement liés à Planned Parenthood, surtout Obama, qui a reçu 1,2 million $ de la multinationale pour sa campagne de réélection en 2012. Hillary Clinton soutient aussi avec enthousiasme Planned Parenthood, et a également reçu de l’argent de cette organisation pour financer sa campagne électorale. Elle a d’ailleurs traité dernièrement de “terroristes” les pro-vie. Il faut ajouter que la fille du président de Planned Parenthood, Lily Adams, travaille maintenant à la campagne de Hillary Clinton dans l’Iowa.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :