Le ministère des Postes et des Télécommunications de Centrafrique a  décidé de suspendre l’utilisation des SMS en Centrafrique jusqu’à nouvel ordre « afin de contribuer à la restauration de la sécurité sur toute l’étendue du territoire », explique-t-il dans une lettre adressée aux directeurs généraux des entreprises de téléphonie mobile. La décision a été prise sur l’intervention du premier ministre et est motivée par la circulation d’un SMS appelant à une opération « ville morte », ce jeudi, lancée par un collectif qui se dit apolitique baptisé « Centrafrique lève-toi ». Les autorités craignent des débordements.

Alors que certaines familles de militaires français craignaient de ne plus pouvoir communiquer avec leurs proches en Centrafrique, la page Facebook Infos des Milis, qui avait remonté le mécontentement de soldats français de l’opération Sangaris, a assuré que les cartes SIM françaises ne sont pas concernées par la mesure. Il faut bien sûr ne pas oublier la surtaxe des opérateurs.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :