Aux Etats-Unis, le patron d’un bar « branché » californien a décidé de n’engager, désormais, que des « réfugiés ». En pratiquant cette préférence étrangère, cet employeur déclare montrer son opposition au décret anti-immigration du nouveau président Donald Trump.

Le bar a pour enseigne 1951, référence à l’année où les Nations Unies ont établi les premières règles concernant la protection des réfugiés. Autant dire que le patron de ce bar est déjà très « orienté » politiquement.

Au fait, qui va lui dire que sa décision de n’engager que des immigrés est une forme évidente de racisme ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :