Le procès en destitution ouvert par les sénateurs démocrates contre l’ancien président des Etats-Unis qu’ils accusaient d’ « incitation à l’insurrection » a été un flop total. L’ex-président américain a finalement été acquitté, le Sénat n’ayant pas réuni assez de voix pour le faire condamner : 57 sénateurs ont voté pour un verdict de culpabilité et 43 contre. La majorité des deux tiers nécessaire à la condamnation n’a donc pas été atteinte.

«  Il est temps de boucler cette mascarade politique  », a tonné l’un des avocats du 45e président des États-Unis, Michael van der Veen, lors de son court plaidoyer samedi. « Estimer, en se basant sur les indices que vous avez vus, que Donald Trump voulait réellement, et de fait a délibérément suscité une insurrection armée pour renverser le gouvernement américain, serait absurde  », a-t-il asséné. Derrière cette accusation, il y a surtout la «  peur  » de voir Donald Trump réélu en 2024, a-t-il accusé.

Donald Trump sort sans égratignure de son second procès en destitution, preuve que son emprise sur le Parti républicain reste forte. Seuls sept sénateurs du Grand Old Party sur 50 ont voté « coupable ». Les profils des sénateurs républicains qui ont rompu les rangs sont révélateurs : la plupart prennent leur retraite à la fin de leur mandat, ou viennent tout juste d’être réélus, ce qui garantit leur siège jusqu’en 2026 au moins.

« Notre mouvement magnifique, historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer », a clamé Trump après son acquittement. Lors de sa première réaction face ce verdict, l’ex-président de 74 ans a pris date pour l’avenir :

«  Dans les mois qui viennent, j’aurai beaucoup de choses à partager avec vous et suis impatient de continuer notre incroyable aventure pour la grandeur de l’Amérique  ».

Remerciant tous les sénateurs « qui ont fièrement défendu la Constitution », il a dénoncé un procès en destitution qui n’était à ses yeux qu’ « une nouvelle phase de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire ». « Aucun président n’a jamais été traité de la sorte », a-t-il martelé, reprenant une formule régulièrement utilisée tout au long de son mandat. L’ancien président n’a à aucun moment mentionné les 7 républicains ayant voté pour un verdict de culpabilité.

Ce procès en destitution aura été une farce de bout en bout qui a pris fin samedi 13 février et laisse les Démocrates américains fragilisés tandis que Donald Trump, la bête noire à abattre, s’en sort renforcer.

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :