Christophe Castaner, le délégué général du parti présidentiel La République en marche (LREM), a dévoilé ses ambitions pour les prochaines élections européennes.

L’idée maîtresse : continuer à phagocyter les autres partis politiques, à les vider, à en absorber la moelle pour ne laisser que des coquilles vides. Bien sûr, c’est dit autrement, plus pudiquement, en parlant de “projet d’ouverture“.

Après ses déclarations lors de son intronisation à la tête du parti en novembre puis de son intervention lors du congrès du MoDem en décembre, Christophe Castaner va plus loin.

«Nous allons continuer ce rassemblement jusqu’aux européennes avec ceux qui croient profondément en l’Europe», a-t-il déclaré.

Puis Castaner ajoute qu’il souhaite une alliance «de Daniel Cohn-Bendit à Alain Juppé», avec ceux qui partagent «la même ambition progressiste exigeante et jamais béate pour l’Europe».

D’ailleurs, il annonce qu’une «grande marche pour l’Europe» sera lancée par le parti.

Drôle d’idée, tout de même, de vouloir recycler ces deux vieilles badernes de la politique que sont Daniel Cohn-Bendit et Alain Juppé. Après avoir prétendu que LREM allait apporter du sang neuf et avoir envoyé à l’Assemblée nationale une incroyable quantité d’incompétents, voilà que ce parti se retourne vers des personnages usés.

On sait bien que cela va être l’anniversaire de Mai 68, mais quand même… D’ailleurs, cela va permettre de ressortir quelques dossiers…

En attendant, certains se demandent si Cohn-Bendit et Juppé sont compatibles. Mais Emmanuel Macron est d’une telle élasticité qu’il est bien capable de concilier tout et son contraire.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :