Intervenant devant l’American Jewish Committee le 12 mai 2014 à Washington pour rendre compte notamment des suites données aux procédures engagées contre l’Etat français devant les tribunaux américains, M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, explique que : « Le premier Juif chef d’un gouvernement occidental a été le Français Léon Blum en 1936… Nous sommes actuellement engagés dans des discussions avec le gouvernement américain pour indemniser les victimes de l’Holocauste déportées de France qui n’avaient pas droit au régime des réparations françaises. Ces négociations, qui visent en particulier à répondre aux questions soulevées précédemment devant des tribunaux américains, ont été menées de manière constructive et progressent rapidement. » C’est évidemment oublier Disraeli, Premier Ministre de Sa Majesté britannique entre 1868 et 1880 soit près de 70 ans avant le Français Blum !

Souhaitons pour ce qui reste de dignité à notre pays que personne dans l’auditoire n’ait remarqué cette lacune. En ces temps de désinformation, nous ne pouvons qu’engager le lecteur soupçonneux à vérifier le fait sur le lien ci-dessous, avant qu’il n’en disparaisse bien sûr.

Mais il est vrai que l’historien de tribune Jospin s’était, en son temps, taillé un franc succès à la Chambre en mêlant le feu Gambetta à l’affaire Dreyfus…

Ref :http://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?fichier=bafr2014-05-13.html#Chapitre4

*Abréviation pour culture générale à l’usage des élèves des instituts d’études politiques et des écoles de journalisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :