Le parquet de Paris a requis mercredi quatre mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende à l’encontre d’Éric Drouet, figure emblématique du mouvement des “gilets jaunes”, pour avoir participé à une manifestation non déclarée avec une sorte de matraque dans son sac.

Le jugement sera rendu le 4 septembre. Le chauffeur routier de 34 ans avait été interpellé dans l’après-midi du samedi 22 décembre, lors de l’acte 6 de ce mouvement inédit, dans le quartier parisien de la Madeleine, au milieu de quelques dizaines de manifestants bloqués dans une rue par les forces de l’ordre. Le procureur a demandé qu’il soit reconnu coupable de tout ce qui lui est reproché: “participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations”, ainsi que “port d’arme prohibé de catégorie D” – “un bout de bois” selon la défense, “une matraque en bois” pour l’accusation.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. le petit président se venge de sa trouille de décembre

    • sybile says:

      le petit dictateures et arbitraires et et montre l exempte de sa dictatures quand les criminels sont rapatrier logers nourries et en libertès

  2. daflon says:

    Les infames juges FM s’acharnent contre les patriotes.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !