La diffusion aux Etats-Unis, début janvier, d’un documentaire de six heures intitulé Surviving R Kelly a fait l’effet d’une bombe outre-Atlantique. Ce documentaire décrit en détail les affaires de pédophilie et d’agressions sexuelles dans lesquelles est impliqué la star du R&B. Les témoignages de nombreuses jeunes femmes et de proches du chanteur sont accablants.

R Kelly apparaît comme un véritable prédateur sexuel pédophile et même comme le gourou d’une forme de secte sexuelle où il retenait de très jeunes filles contre leur volonté, les obligeant à avoir des relations sexuelles avec lui.

Les rumeurs existaient depuis de nombreuses années, étayées par différents faits déjà significatifs.

En 1994, il avait épousé la chanteuse Aaliyah alors qu’elle n’avait que quinze ans.

En 2002, il avait été poursuivi pour pédopornographie après avoir filmé ses ébats avec une toute jeune adolescente de treize ans. Il avait cependant été acquitté parce que la jeune fille, devenue adulte, avait refusé de reconnaître que c’était bien elle qui figurait sur la vidéo.

Aujourd’hui, ce sont différentes femmes qui expliquent comment, alors qu’elles n’avaient parfois que douze ans à peine, elles ont été transformées en esclaves sexuels de ce gourou à la tête d’un véritable temple sexuel.

En différentes villes des Etats-Unis, des procureurs ont lancé un appel à témoins. Le procureur du comté de Cook a notamment indiqué être en contact avec deux familles de jeunes filles mineures qui seraient actuellement sous l’emprise de R Kelly.

Depuis l’accumulation de ces révélations, des manifestations viennent régulièrement dénoncer ce prédateur pédophile.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Alexandre Sanguedolce says:

    Ah, sur le coup j’ai cru qu’il s’agissait d’un prêtre blanc pédophile. Le pire et le plus horrible des predateurs sexuels dans ce milieu fut Jimmy Savile, il aurait violé en Grande Bretagne plus de 500 enfants.

  2. Alexandre Sanguedolce says:

    Je ne connaissais pas, c’est lui qui a chanté I believe I can fly. Il pourra se refaire une santé en chantant Jailhouse Rock.

  3. Sur “stop mensonges “ils parlent des milliers de mandats d arret sous le coude de trump concernant la “cabale “le gouv profond ,a voir ce gars ,carlos gohn ,c est pte un debut ,,,esperont car le jeu de domino pourrait arriver jusqu a nos satanistes ,,,

  4. Cadoudal says:

    il va pouvoir fonder un club avec nos républicains d’ avant garde , comme Cohn Bendit , Frédéric Mitterrand , Lang,
    et une multitude d’ autres représentants de la caste politico médiatique , plus discrets .

    qu’il sache , qu’en France, au Paradis des Droits de l’ Homme, le Mur des cons garantit une impunité totale à sa secte .

    c’est ce qu’on appelle les valeurs de la République.

  5. Désolé, mais ce n’est pas de la pédophilie ! Elles étaient formées !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

40 % 20.770 € manquants

14230 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 29/01/2019

Il nous reste cependant 20.770 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !