En 2013, Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, avait refusé de marier deux femmes. Plainte avait été déposée pour discrimination, mais classée sans suite par le parquet de Carpentras. Mais une association LGBT s’était constituée partie civile la veille de la prescription, faisant citer l’élue. En mars 2017, le tribunal correctionnel jugeait la constitution de partie civile irrecevable. Ce que vient de confirmer la cour d’appel de Nîmes.

Ci-dessous, un article de La Provence – édition Arles – au sujet de la “non-condamnation” de Marie-Claude Bompard.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !