Parmi les effets secondaires graves recensés au Royaume-Uni après vaccination anti-Covid, 35 cas de surdité et 25 cas de cécité ont été signalés. Les victimes sont des personnes ayant pris les vaccins expérimentaux à ARNm COVID-19.

Les vaccins Pfizer / BioNTech et Oxford / AstraZeneca ARNm COVID ont reçu une autorisation temporaire au Royaume-Uni par la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA), pour le premier à la mi-décembre 2020 et pour le second au début de janvier 2021. Depuis, 191.832 effets secondaires de divers degrés ont été officiellement recensés. Parmi les effets secondaires enregistrés, le vaccin d’AstraZeneca a toujours donné les pires résultats, représentant 60% de tous les effets indésirables et 58% des conséquences de surdité et de cécité. En outre, sur les 402 décès, 197 ont été signalés après l’utilisation de la formule Pfizer et 205 après avoir pris le vaccin d’AstraZeneca.

Les dernières données, qui remontent au 19 février et ont été publiées le 22 février, révèlent une pléthore d’effets secondaires invalidants, mais cela n’a pas alarmé les responsables de la MHRA qui soutiennent qu’«aucun autre nouveau problème de sécurité n’a été identifié à partir des rapports reçus à ce jour ». Ils en concluent que «l’expérience globale de sécurité avec les deux vaccins est loin de celle attendue des essais cliniques».

Aux États-Unis, l’agence médicale gouvernementale VAERS a enregistré 23 cas de surdité complète et 27 de surdité partielle, ainsi que 29 cas de cécité partielle ou complète. Dans ces cas-ci, c’est majoritairement le vaccin Pfizer qui avait été inoculé.

Les programmes expérimentaux de vaccination à l’ARNm en Israël donnent également des résultats sombres, avec une nouvelle analyse des décès liés au vaccin démontrant une augmentation spectaculaire du nombre de jeunes et de personnes âgées décédant après avoir pris le vaccin Pfizer COVID-19 par rapport à ceux qui sont décédés après avoir contracté le pathogène de façon naturelle.

Après avoir enquêté sur les données du ministère israélien de la Santé sur le déploiement du vaccin dans le pays, le Dr Hervé Seligmann, membre de la faculté de médecine de l’Université d’Aix-Marseille, et l’ingénieur Haim Yativ ont révélé que le vaccin expérimental à ARNm de Pfizer a tué «environ 40 fois plus de personnes âgées que la maladie elle-même » au cours d’une récente période de vaccination de cinq semaines.

Parmi la catégorie des moins de 65 ans, les chercheurs ont découvert un taux de mortalité après vaccination 260 fois supérieurs à ce que le virus COVID-19 aurait provoqué dans le laps de temps donné.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :